Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Le cardinal Barbarin reçu en audience par le pape François

AFP
Partager

Ce vendredi 20 mai, le Saint-Père a échangé en privé avec l’archevêque de Lyon au Vatican.

En France, le primat des Gaules est actuellement fragilisé par les scandales d’abus sexuels qui touchent son diocèse. Dans l’entretien accordé au journal La Croix publié mardi 17 mai 2016, le Pape avait apporté son soutien au cardinal Philippe Barbarin, soulignant qu’il était « un courageux, un créatif, un missionnaire. Nous devons maintenant attendre la suite de la procédure devant la justice civile », avait-il commenté. Selon lui, le cardinal Barbarin ne doit pas démissionner : « Non, ce serait un contresens, une imprudence, avait-il répondu aux journalistes, on verra après la conclusion du procès. Mais maintenant, ce serait se dire coupable ».

Non-prescription pour le père Preynat

Ce vendredi 20 mai, le parquet général de Lyon a requis la non-prescription des faits reprochés au père Preynat. La chambre de l’instruction de la cour d’appel, qui avait été saisie par la défense, a mis sa décision en délibéré au 10 juin. Bernard Preynat a été mis en examen le 27 janvier pour des agressions sexuelles commises sur des scouts de la région lyonnaise entre 1986 et 1991. Quatre plaintes ont été retenues à son encontre, que le juge d’instruction avait estimées non-prescrites dans une ordonnance rendue fin mars. L’avocat du père Preynat, Me Frédéric Doyez, avait fait appel de cette décision devant la chambre de l’instruction.

Parallèlement à ce dossier, le parquet de Lyon a ouvert une enquête préliminaire, visant notamment le cardinal Philippe Barbarin, pour « non-dénonciation » de ces agressions à la justice.