Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Divorcés-remariés : « Le Pape pose un cadre théologique, pastoral et ecclésial »

© Sprinter81 / SHUTTERSTOCK
El divorcio destruye a las personas
Partager

Les récents propos du pape François sur les divorcés-remariés sont évidemment à lire dans la perspective du synode sur la famille qui se tiendra à Rome au mois d’octobre prochain, rappelle le père Amherdt.

Les nouvelles unions après l’échec d’un mariage sacramentel seront l’un des dossiers sensibles du prochain synode des évêques sur la famille. La dernière catéchèse du pape François lors de l’audience générale de ce mercredi (Aleteia) a particulièrement plu au père François-Xavier Amherdt, prêtre du diocèse de Sion en Suisse et professeur de théologie pastorale à l’université de Fribourg, en particulier la notion de discernement mise en avant dans la catéchèse du Saint-Père.  

Une attitude de compassion et de miséricorde

L’Église doit "discerner les situations" et "conserver un cœur de mère, un cœur ouvert", a rappelé le Pape. "Je prie pour qu’il ait longtemps l’énergie et l’audace de continuer dans cette direction !", souhaite le père Amherdt au micro d’Olivier Bonnel sur Radio Vatican. "Je trouve magnifique qu’il pose ainsi les principes de réflexion dans le cadre du prochain synode sur la famille, c’est-à-dire de partir de ceux qui souffrent, de ceux qui sont petits, de ceux qui connaissent des difficultés", dans une "attitude basée sur la compassion, la miséricorde".

"Cette nécessité de prendre soin les uns des autres, je trouve que c’est un très beau terme!", ajoute le religieux suisse, souhaitant maintenant que "les communautés prennent soin des personnes divorcées-remariées et accueillent également tout ce que ces personnes peuvent nous apporter". "Moi-même, comme curé de paroisse, confie-t-il, j’ai bénéficié de la présence active de personnes divorcées-remariées qui, avec leur cheminement, peuvent effectivement élargir nos horizons avec ce qu’elles ont traversé." Le théologien espère maintenant de tout cœur que "les principes énoncés [mercredi] matin, rappelant que les divorcés remariés ne sont pas excommuniés, puissent se traduire dans les faits pour la discipline de l’Église, notamment par rapport à l’accès aux sacrements". 

Une nouvelle ouverture possible

"Le Pape pose un cadre théologique, pastoral et ecclésial : c’est parce que l’Église a un cœur de mère qu’elle prend soin de tous ses enfants et notamment des petits, de ceux qui tombent, de ceux qui sont faibles, et nous le sommes tous. Elle est appelée à discerner les situations, les personnes divorcées-remariées doivent participer à la vie de l’Église et les paroisses et les communautés doivent montrer de manière cohérente leur disponibilité par toutes les formes possibles de participation à la vie ecclésiale et à la rencontre avec le Christ. Il est clair que c’est plutôt dans le sens d’une nouvelle ouverture possible que le synode pourrait être invité à se diriger. Évidemment, je ne peux rien promettre et prédire !", conclut le père François-Xavier Amherdt.