Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 22 avril |
Saint Epipode
home iconActualités
line break icon

Harcèlement en ligne : comment protéger vos ados

© DR

Le cyner-harcèlement, une vraie plaie sociale

Atlantico - Publié le 01/12/14

Selon une enquête de l’Éducation nationale, 18 % des collégiens déclarent avoir été insultés, humiliés ou victimes d'actions dévalorisantes en 2013 par le biais des nouvelles technologies.

Atlantico, partenaire d’Aleteia, a rencontré Édith Tartar Goddet, psychosociologue et psychologue clinicienne, spécialiste de la gestion des adolescents au sein de la structure familiale et de l’adolescence dans le cadre scolaire, ainsi que des dysfonctionnements relationnels toujours dans le cadre scolaire.

Qu’est-ce que cela démontre de notre temps ? Assiste-t-on à la naissance d’une cruauté propre au Web ?
Édith Tartar Goddet : Le harcèlement entre adolescents n’est pas nouveau, c’est simplement la forme qui change avec l’arrivée des nouvelles technologies.  Il y a dix ans, les collégiens faisaient déjà circuler des rumeurs, des blagues au téléphone ou s’échangeaient des mots un peu violents.
Dans les toilettes des collèges figuraient déjà des insultes inscrits sur les murs à propos de telle ou telle personne. Internet et les réseaux sociaux ont simplement calqué un comportement qui existait auparavant. Désormais, c’est d’avantage le choc des images plutôt que le choc des mots qui est pris en compte par l’adolescent.

Quel est impact particulier des réseaux sociaux dans le harcèlement des adolescents ?
Les injures sont simplement plus directes, l’information outrageante circule beaucoup plus vite. Auparavant, seule la classe était au courant. Avec les réseaux sociaux ce sont potentiellement des milliers de personnes qui peuvent être pris à témoin. Donc les injures répétitives peuvent prendre des proportions extrêmement importantes.
Le risque désormais pour les adolescents est de prendre ces attaques au premier degré, sans recul nécessaire. Ils ont donc des réactions disproportionnées, ils le prennent comme une violence directe, sans prendre le temps de se protéger.  

Quelle est la limite entre une blague potache et du harcèlement ?
Le harcèlement est caractérisé par la répétition et la violence des propos. Une blague potache ne va pas bien loin : elle est moqueuse, ironique et n’est que rarement méchante. L’objectif dans le harcèlement c’est de faire mal, de détruire et c’est d’une extrême violence. Lire la suite sur Atlantico

Tags:
cyber harcelement
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Funeral of Prince Philip
Marzena Devoud
L’adieu de la reine Elizabeth à son époux
2
Marzena Devoud
Prendre soin de son âme, les conseils de trois vieux moines
3
WEB2-Quentin-Bernier-Gravat-VILLE-DE-VINCENNES.jpg
Agnès Pinard Legry
Vincennes : l’élu avait aussi l’Ordre de Malte dans l...
4
WEB2-SINAI-EGYPT-shutterstock_565478749.jpg
Agnès Pinard Legry
Égypte : un chrétien exécuté par l’État islamique dans le nord du...
5
Adalbert d'Esztergom
Caroline Becker
Une capsule temporelle retrouvée au sommet d’une cathédrale
6
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
C’est par nos blessures que Jésus choisit d’e...
7
WEB2-Romilly-la-Puthenaye-INCENDIE-SDIS27.jpg
Agnès Pinard Legry
L’église de Romilly-la-Puthenaye entièrement détruite par un ince...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement