Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 27 septembre |
Saint Vincent de Paul
home iconActualités
line break icon

Même refermés, les parapluies de Hongkong porteront du fruit

Eglises d'Asie

Eglises d'Asie - Publié le 11/11/14

Cependant, il faut considérer l’avenir de Hongkong sur le long terme. Ces milliers d’étudiants idéalistes entreront bientôt dans la vie active. Certains deviendront des meneurs politiques réalistes et n’oublieront pas cette expérience exceptionnelle qu’ont été ces semaines de résistance. Au moindre incident, ils se mobiliseront de nouveau ! Toute une génération de jeunes les suivra ! Pour le gouvernement de la RAS, c’est une véritable épée de Damoclès suspendue au-dessus de sa tête, une bombe à retardement qui risque de faire des dégâts quand elle explosera. Et Hongkong deviendra encore un peu plus « la Rebelle ! » dans la grande République populaire de Chine !
Notons, de plus, qu’il y a, dans les universités de Hongkong, 20 % des étudiants qui viennent de Chine continentale. Ils ont participé aux manifestations comme leurs camarades de classe et ont compris que la soumission passive n’est pas la seule attitude possible face au gouvernement communiste. Ils rentreront un jour dans leurs régions respectives et exerceront des responsabilités importantes en Chine. Ils retrouveront peut-être des étudiants qui étaient sur la place Tiananmen en mai-juin 1989. Eux aussi risquent de faire pression sur leur gouvernement pour qu’il se démocratise. Nouvelle bombe à retardement ! Déjà, le bruit court qu’une liste de hauts fonctionnaires du Continent, en apparence soumis à Pékin mais, en fait, favorable à la cause des étudiants, circulerait en Chine. Cette information, vraie ou fausse, donne bien du souci au sein du Parti communiste chinois.

Un point de non-retour a été atteint
Le slogan, inventé par Deng Xiaoping : « Un pays, deux systèmes », qui semblait fonctionner jusqu’à maintenant, est mis à mal car la RAS refuse de se résigner face aux injonctions du Continent. Or, le concept de Deng devait mettre en marche un processus de réunification avec Hongkong et attester pour l’île de Taïwan qu’avec elle aussi, un accommodement était possible. Or, le mouvement de contestation brisée, dans l’ancienne colonie britannique, indique le contraire. Et ce, seulement dix-sept ans sa mise en application du principe « Un pays, deux systèmes », alors que les accords avec la Grande-Bretagne prévoyaient une période de cinquante ans sans changement (3).
Pour Martin Lee, fervent catholique, avocat aujourd’hui à la retraite, fondateur du Parti démocratique de Hongkong, l’enjeu est de « défendre les valeurs fondamentales qui font de ce territoire un lieu unique où se rencontrent l’Orient et l’Occident… Hongkong est en train d’écrire son Histoire et vit un moment historique de son destin chinois, depuis 1997 ! » (4). Effectivement, on a déjà l’impression qu’un point de non-retour a été atteint et qu’un nouveau chapitre de l’Histoire de l’ancienne colonie britannique commence.
L’ensemble de la société de la RAS, jadis apolitique, a pris conscience de son droit à prendre la parole et d’être écouté, face à des gouvernants, aussi bien à Hongkong qu’à Pékin, qui semblent incapables de dialoguer (5). Pourtant, il faudra bien qu’ils s’y mettent et qu’ils apprennent l’art des négociations et des compromis. Un long chemin reste à parcourir. (…)
Hongkong, le 9 novembre 2014.
Pierre Jeanne, MEP
L’intégralité de l’article sur le site de l’agence d’information des Missions Etrangères de Paris (MEP),Eglises d’Asie.
Notes
(1) Le 8 novembre dernier, un étudiant de « Scolarism » s’est vu refuser l’entrée en Chine pour avoir enfreint les lois de la RAS.
(2) C’est ce qui est arrivé à James Tien Pei-chun, fondateur du Parti libéral de Hongkong, membre de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) qui avait invité le chef de l’exécutif, C.Y. Leung, à démissionner. Cette déclaration a fortement déplu à cette assemblée, qui a décidé de le démettre de ses fonctions le 28 octobre dernier. Mais James Tien a refusé de revenir sur ses propos.
(3) Les spécialistes du droit international critiquent aujourd’hui ces accords de 1984. En effet, la délégation britannique n’a même pas pensé à prévoir une commission d’arbitrage en cas de conflit. Et la Chine s’est bien gardée d’aborder le sujet.
(4) Journal La Croix du 23 octobre 2014.
(5) Une rencontre entre les membres du gouvernement de Hongkong et la Fédération des étudiants a eu lieu le 21 octobre 2014. Le journal Le Monde titrait à ce propos, très justement : « Un très courtois dialogue de sourds ».

* Le P. Pierre Jeanne, membre de la Société des Missions Etrangères de Paris, est prêtre à Hongkong.

Légende photo : les jeunes manifestants hongkongais campent dans la rue, ici à Causeway Bay (3 novembre).

  • 1
  • 2
  • 3
Tags:
chinehongkong
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
2
I.Media
Pour François, Traditionis custodes rétablit les « véritables int...
3
Dressing Club
Marzena Devoud
Le Dressing Club, la meilleure adresse pour dénicher sa robe de m...
4
Caroline Moulinet
Ce geste tout simple à faire lorsque tout va de travers
5
HOUELLEBECQ
Henri Quantin
La pilule de Benoît XVI et la pilule de Houellebecq
6
Mathilde de Robien
Médecins et intellectuels dénoncent l’idéologie de l’autodétermin...
7
184833616
Marzena Devoud
Que dire à un proche en fin de vie ? Sept pistes pour vivre ce te...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement