Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 24 septembre |
Saint Pio de Pietrelcina
home iconActualités
line break icon

Hong Kong : la « révolution des parapluies » retentit en Chine continentale

Eglises d'Asie

Eglises d'Asie - Publié le 05/11/14

Le contrôle de l’économie de Hong Kong par les autorités de Pékin a été clairement démontré par la soudaine décision du pouvoir central en février dernier d’annuler la tenue à Hong Kong de la Conférence des ministres des finances de l’APEC. Pourtant, il avait bien été confirmé à l’administration de la SAR un peu plus tôt cette année-là, que cette rencontre prestigieuse se ferait à Hong Kong afin de mettre en valeur son statut de grand centre financier de l’Asie. L’événement se tiendra finalement à Pékin (Wall Street Journal, 2 septembre 2014 ; Global Times, 5 mars 2014). Bien que cette menace de la « carte économique » ait été brandie avant la tenue des manifestations, cette mesure a bien été prise alors que les projets d’Occupy Central avaient été rendus publics plusieurs mois auparavant.

Encore plus significatif : deux des projets économiques les plus importants de Hong Kong dépendent entièrement de la bénédiction de Pékin. L’un d’entre eux concerne le développement du rôle de la SAR en tant que marché financier offshore du renminbi (2). L’autre a pour objet le « Shanghai-Hong Kong Stock Connect » ou beishuinandiao (littéralement « transfert des ressources du Nord au Sud »), en référence à la mesure, – effective à la fin du mois (3) –, qui autorisera les citoyens chinois à investir sur la Bourse de Hong Kong (South China Morning Post, 18 février 2014 ; China Economic Review, 20 octobre 2014). Le succès de ces deux initiatives dépend dans une très large mesure du bon vouloir des dirigeants du Parti communiste chinois.

Le nouvel avenir de Hong Kong

À long terme, Pékin devrait prendre des mesures encore plus draconiennes pour empêcher les « valeurs bourgeoises capitalistes » d’infiltrer le continent. À la mi-octobre, le département de la Propagande du Parti communiste chinois a ordonné aux librairies du pays de retirer les publications d’un très grand nombre d’auteurs réputés de Taiwan et de Hong Kong. Cette liste d’ouvrages censurés comprend l’historien sino-américain Yu Ying-shih, l’écrivain taïwanais et artiste Giddens Ko, et le journaliste écrivain hongkongais Leung Man-To. Les maisons d’édition de Chine continentale ont également reçu l’ordre de ne pas mettre en vente bon nombre de livres écrits par des intellectuels du continent, dont l’économiste Mao Yushi, le spécialiste politique Chen Ziming, le romancier Ye Fu (Zheng Guoping), ou encore les professeurs de droit Zhang Qianfan et He Weifang. Le département de la Propagande et le ministère de l’Éducation ont également donné des instructions aux universités afin qu’elles empêchent les étudiants chinois d’imiter leurs homologues de Hong Kong (Ming Pao,14 octobre 2014; Radio Free Asia,12 octobre 2014).

« Foyer de subversion »

Depuis les années 1900 où Sun Yat-sen – leader de la révolution du 10 octobre 1911 (4) qui a mené à la chute de la dynastie des Qing (1644-1911) – avait trouvé refuge à Hong Kong, la ville la plus cosmopolite et ouverte de la Chine n’a cessé d’être une source d’inspiration et un « générateur d’idées nouvelles » pour le continent. Alors que le patriarche Deng Xiaoping insistait pour que le territoire revienne à la Chine en 1997, il exprimait aussi le souhait que « plusieurs Hong Kong » soient créées le long des riches régions littorales de la Chine afin d’accélérer la modernisation de l’ensemble du pays (CNKI.net [Pékin] , 2 sept 2013; Chinavalue.net ,7 juillet 2007).

Mais la crainte du président Xi Jinping que la SAR ne devienne un « foyer de subversion » dirigé contre la Mère patrie socialiste pourrait bien signer la fin du rôle, attribué jusqu’à présent à la Perle de l’Orient, de catalyseur des changements économiques et politiques pour cette nation de plus d’un milliard de personnes.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
Tags:
chinehongkong
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
Pour François, Traditionis custodes rétablit les « véritables int...
2
I.Media
Mariage homosexuel, pilule, suicide assisté : un texte inédit de ...
3
SANKTUARIUM W LA SALETTE
Timothée Dhellemmes
Le pape François s’adresse aux pèlerins de Notre-Dame de La Salet...
4
Laurent Ottavi
Guillaume Cuchet : « Le catholicisme aura l’avenir qu’on voudra b...
5
Père Christian Lancrey-Javal
Esquiver, encaisser, répondre. La leçon de bo...
6
MEDITATION
Laurent Ottavi
La méditation, une foi de substitution ?
7
WEB2-FAMILLE-LEFEVRE-YOUTUBE.jpg
Agnès Pinard Legry
Le premier single de la famille Lefèvre enfin disponible
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement