Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 27 juillet |
Sainte Nathalie et ses compagnons
home iconCulture
line break icon

Bonnes feuilles : Qui sont les Cathos aujourd’hui ?

Wikimedia / Jef132

cathedrale strasbourg

Atlantico - Publié le 26/10/14

Des évêques de plus en plus dépourvus de moyens ? Extrait de "Qui sont les cathos aujourd’hui ?", de Yann Raison Du Cleuziou, publié chez Desclée De Brouwer.

"Les évêques apparaissent débordés. Les catholiques de leur diocèse semblent de plus en plus leur échapper. Beaucoup d’enquêtés le constatent. Divers éléments corroborent ce constat. Il faut noter tout d’abord que le clergé diocésain au service des évêques est celui qui subit le plus la crise des vocations. Les ordres religieux masculins sont également atteints mais dans une moindre mesure et en leur sein les communautés nouvelles bénéficient d’un certain essor. Mais ces derniers ont un privilège d’exemption. C’est à leur supérieur provincial de les diriger, non à l’évêque. Avec la crise des ordinations, l’épiscopat est donc en train de perdre l’instrument principal de la régulation des conduites religieuses au sein des diocèses.

L’évêque reçoit la charge d’un territoire et doit veiller à l’unité entre son diocèse et l’Église universelle. Il assure donc une fonction de médiation et de régulation entre les sommets romains et les fidèles. Force est de constater que cette mission s’avère de plus en plus difficile car le territoire diocésain a de moins en moins de réalité au sein du catholicisme. En effet, au sein des villes, les fidèles choisissent de plus en plus leur paroisse en fonction du prêtre, de la liturgie, des laïcs qui l’animent ou du type de communauté. Ils ne se laissent plus imposer leur paroisse par l’emplacement géographique de leur habitat, à moins de vivre dans des campagnes où la rareté des prêtres rend ce choix impossible.

Cette déterritorialisation est favorisée par la politique du Saint-Siège qui crée des prélatures personnelles et des instituts de vie consacrée de droit pontifical qui échappent ainsi à la régulation des évêques. C’est le cas de l’Institut du Bon Pasteur érigé en « société de vie apostolique » de droit pontifical en 2006. Grâce à ce statut accordé par le pape, les prêtres dissidents de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X qui le composent ne relèvent que du supérieur de leur institut. Ce dernier incardine ses membres, c’est-à-dire qu’il les rattache directement à l’Église romaine. Il peut également librement faire ordonner les futurs prêtres qu’il reconnaît lui-même aptes.

Cette tendance à la recomposition affinitaire a toujours existé, mais c’est sa généralisation qui est nouvelle. Le déclin du clergé séculier contribue à ce que les catholiques perdent le sentiment de l’unité et éprouvent un sentiment de dérégulation sauvage de l’institution catholique. La standardisation diocésaine laisse place à une situation concurrentielle entre tendances. Faute d’institutionnalisation du pluralisme, les affrontements entre tendances ne peuvent se faire dans un cadre pacifié ; elles se font du coup dans les coulisses par des manoeuvres de lobbying intra-ecclésiaux. Les évêques sont par exemple pris en tenaille entre les minorités actives de conciliaires revendiqués, d’observants, et les groupes traditionalistes qui appuient leur demande de messe sur la législation romaine et menacent de recourir à la commission Ecclesia Dei en cas de refus. Ils sont pris en tenaille entre les jeunes prêtres qu’ils doivent encourager et les plus âgés. Car les deux générations sont loin d’avoir la même sensibilité : « Plus qu’un clivage entre cols romains et cols roulés, ce qui compte à mes yeux, c’est que les uns acceptent qu’on discute le magistère, les autres pas…

Ils sont également pris en tenaille entre les demandes qui émanent des fidèles et leur mission de gardiens de l’orthodoxie. Lors de nombreux synodes, des demandes d’assouplissement des règles canoniques applicables aux divorcés remariés ont été formulées. Mais les évêques ont dû les neutraliser. Les synodes sont typiquement des processus pseudo-décisionnels dont le poids dépend du bon vouloir de l’évêque32. Certains débats peuvent ainsi être évités ou évidés de leur contenu subversif et les contributions innovantes disqualifiées en hétérodoxie. Les laïcs souhaiteraient être pris au sérieux, que leur réflexion soit accueillie mais surtout qu’elle soit attendue et désirée : « Il n’est pas si aisé de faire passer des messages aux évêques… Il faudrait déjà qu’ils désirent être à l’écoute de ce message33 ! » Les synodes sont des procédures d’animation du diocèse plus que de participation. Ils visent à renouveler la légitimité du diocèse, mais non à faire reconnaître au sein de l’Église universelle la légitimité des positions divergentes d’un nombre certain de laïcs."

Extrait de "Qui sont les cathos aujourd’hui ?", de Yann Raison Du Cleuziou, avec la collaboration de Geneviève Dahan-Seltzer et Françoise Parmentier, publié chez Desclée De Brouwer, 2014.

Lire la suite sur Atlantico.fr

Pour acheter ce livre, cliquez ici

Tags:
Livres
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes : l’appel de jeunes « tradis » au pape...
2
Lauriane Vofo Kana
La délicate mise en œuvre du pass sanitaire dans les lieux de cul...
3
MSZA TRYDENCKA
Mgr Dominique Rey
« Nous devons tous recevoir “Traditionis Custodes” dans l’obéissa...
4
Freya and Dad
Cerith Gardiner
La vidéo d’une fillette de 10 ans dansant avec son papa dev...
5
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes, tout le monde en parle, mais qui l’a ...
6
Lauriane Vofo Kana
Hugo, 17 ans, l’organiste épatant de TikTok
7
LATIN MASS
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : les réactions se multiplient
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement