Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 31 juillet |
Saint Ignace de Loyola
home iconActualités
line break icon

Djihadistes : “ Tous ceux qui vont rentrer sont des terroristes en puissance”

© Baqiya Media

La rédaction d'Aleteia - Radio Vatican - Publié le 17/09/14

Pour Samuel Laurent, consultant, auteur du livre-enquête Al-Quaida en France, le retour des djihadistes occidentaux au pays constitue une véritable bombe à retardement.

Au moins 3000 djihadistes occidentaux combattent aux côtés de l’État islamique au Moyen Orient, rendant plausible le scénario d’une exportation d’actes de terrorisme vers l’Europe, l’Australie et les Etats-Unis.
En France, selon le ministre de l’Intérieur, 930 ressortissants français seraient impliqués dans le djihad. Bernard Cazeneuve a présenté ce lundi un plan de lutte contre les filières djihadistes. L’interdiction de sortie du territoire pendant six mois pour les candidats au djihad vient d’ailleurs d’être votée par les députés dans la nuit de mardi à mercredi.

Une bombe à retardement
Mais au-delà de ceux que l’on tente enfin d’empêcher de partir, le retour au pays des djihadistes occidentaux partis se battre en Syrie et en Irak constitue une véritable bombe à retardement, pour Samuel Laurent, consultant, auteur du livre-enquête Al-Quaida en France (éditions du Seuil), interrogé par Marie Duhamel, de Radio Vatican : "Sur le long terme, le gamin qui va être enrôlé demain à coté de Mossoul est probablement moins dangereux qu’un jeune djihadiste d’une banlieue française ou belge, ou anglaise, qui fait l’effort d’intégrer cette philosophie salafiste et d’aller l’appliquer sur le terrain." En effet, la plupart des jeunes qui se battent le font au nom d’un islam, très dur, rigoriste. Mais ils se battent aussi pour des raisons nationalistes ou personnelles : ils ont perdu quelqu’un de leur famille, ils ont vécu cette opprobre des sunnites vis-à-vis des chiites en Irak…
En revanche, un combattant étranger aura été formé, endoctriné par des idéologues, qui lui auront inculqué une vision plus globale du djihad : "ils partent se battre en Irak, mais on leur explique dès le départ que la progression de l’islam ne connaît aucune frontière. C’est un argument qui résonne bien plus dans l’esprit d’un jeune djihadiste venu d’Europe que dans celui d’un jeune irakien qui n’a jamais été plus loin que Mossoul. Pour Samuel Laurent, tous ces jeunes gens aguerris et fanatisés"vont revenir avec une idéologie chargée de haine. Tous ceux qui vont rentrer sont des terroristes en puissance."

Recruter des personnes cultivées
Mais qui sont ces es occidentaux qui vont faire le djihad ? " Il y a de tout, on ne peut pas généraliser, estime l’expert des réseaux islamistes. Certains souhaitent effectivement participer à l’expansion du djihad en Irak. D’autres qui vous disent qu’ils veulent mourir là bas, certains qui s’installent sur place avec leurs familles. Et puis d’autres , des petits Mohamed Merah, vont rentrer après un petit voyage raté. Cela va encore faire grandir leur amertume, car si ce sont des loosers en Europe, ils ne sont pas moins dangereux que les autres." S’ajoute à cela une véritable stratégie de recrutement de personnes cultivées, formées :  "Il y a quelques mois, j’en ai discuté avec un homme proche des Daech (Ndlr : l’autre appellation de l’Etat Islamique), confirme Samuel Laurent. Il me disait qu’ il recrutait notamment des spécialistes en cryptographie, car ils sont confrontés aux mêmes problèmes que les pays en guerre, notamment la sécurisation des échanges d’informations. Pour cela, ils n’ont a pas uniquement besoin de soldats, mais aussi d’ingénieurs, d’informaticiens, et probablement aussi d’experts financiers qui vont leur permettre soit de blanchir l’argent du pétrole, soit de le cacher."

Tags:
Chrétiens d'Orientdjihadiste
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christophe Dickès
Traditionis Custodes : « La diversité des rites fait la richesse ...
2
ELDERLY MAN
Philip Kosloski
Ce psaume qui souligne avec justesse la beauté de la vieillesse
3
HIDILYN DIAZ
La rédaction d'Aleteia
Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !
4
MARIAGE
Timothée Dhellemmes
Pass sanitaire : quelles sont les règles pour les mariages ?
5
Martin Steffens
Martin Steffens : « Le pass sanitaire est une défaite de la moral...
6
SCROVEGNI
Agnès Pinard Legry
Les splendides fresques de Giotto désormais au patrimoine mondial...
7
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement