Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 11 avril |
Saint Stanislas
home iconÉglise
line break icon

2013, année noire pour la liberté religieuse dans le monde

JOSEPH BARRAK

Radio Vatican - Publié le 04/08/14

Jamais dans l’histoire récente, il n’y a eu autant de personnes déplacées en raison de conflits confessionnels, constate le département d'Etat américain dans son dernier rapport annuel.

« Quasiment aux quatre coins du monde, des millions de chrétiens, musulmans, hindous et fidèles d’autres religions ont été forcés de quitter leurs maisons en raison de leurs croyances religieuses », s’alarme le Département d’Etat américain, équivalent aux USA d’un ministère des affaires étrangères. Trois situations particulières sont pointés du doigt par l’édition 2013 de son rapport annuel : le conflit syrien, le bras de fer anti-balaka/séléka en République Centrafricaine et les violences à l’encontre des musulmans en Birmanie.

Seulement un millier de chrétiens à Homs
Selon le rapport en Syrie, « la présence chrétienne n’est plus que l’ombre d’elle-même ». À titre d’exemple, le nombre de chrétiens dans la ville de Homs seraient passé de 160 000 à un millier en trois ans de guerre.  En RCA, les violences entre anti-balaka et ex-séléka auraient poussé plus d’un million de Centrafricains à l’exode. Il y aurait eu plus de 1 000 morts. Pas de guerre en Birmanie, mais une situation très préoccupante pour les Rohinyah. Ces apatrides musulmans étaient déjà la cible de moines bouddhistes extrémistes en 2012. Selon le département d’Etat, ces persécutions ne seraient plus circonscrites à l’Etat du Rakhine. Au Bangladesh, les musulmans auraient détruit plusieurs lieu de culte, hindous en particulier. En Inde, musulmans et hindous continuent à s’affronter.

1200 arrestations en Erythrée
En 2013, la Corée du Nord reste en tête des pays les plus intolérants, puisque Pyongyang interdit toute activité religieuse. En Arabie Saoudite, en Iran ou au Soudan, les personnes n’appartenant pas à la religion d’état sont discriminées. En Erythrée, 1 200 personnes ont été arrêtées parce qu’elles n’appartenaient pas à une des religions reconnues par le pays.   «  Partout dans le monde, des individus sont victimes de discriminations, violences et agressions (…) simplement parce qu’ils pratiquent leur foi ». C’est le cas également des chiites, persécutés en Arabie saoudite, au Pakistan ou en Egypte, souligne le département d’Etat.
Ce rapport annuel, portant sur l’année 2013, n’évoque pas la situation irakienne, ni les attaques de Boko Aram au Nigeria. Le secrétaire d’Etat américain a toutefois dénoncé « la sauvagerie de l’Etat islamique » et les attentats de la secte nigériane.

+58% d’actes antisémites en 2013
Les Etats-Unis sont par ailleurs préoccupés par la hausse d’actes antimusulmans (+11,3%) et antisémites (+ 58) en France. Le secrétaire d’Etat adjoint américain pour la Démocratie et les Droits de l’homme, Thomas Malinowski, y voit cependant un phénomène plus global « en Europe où beaucoup de pays assistent à une montée de partis politiques nationalistes (…) prenant pour cibles des juifs et des musulmans ».(avec agences )

Tags:
liberte religieuse
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement