Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 27 septembre |
Saint Vincent de Paul
home iconActualités
line break icon

Chine : la révolte des grands séminaristes de Pékin

Eglises d'Asie

Eglises d'Asie - Publié le 23/07/14

Des étudiants du grand séminaire national ont refusé de prendre part à la messe de fin d’année en apprenant qu’elle serait célébrée par un évêque illégitime. Du coup, ils sont partis en congés sans leurs diplômes.

(Légende photo : l’entrée du grand séminaire national à Danxin, dans la banlieue de Pékin.)

De l’agence d’information des Missions Etrangères de Paris (MEP),Eglises d’Asie :

Dimanche 29 juin dernier, la messe et la cérémonie marquant la fin de l’année universitaire ont été annulées au grand séminaire national de Pékin. Les étudiants du séminaire avaient en effet fait savoir qu’ils refusaient de prendre part à cette messe au cas où le recteur du séminaire, Mgr Joseph Ma Yingling, serait présent.

Selon l’agence Ucanews qui rapporte cette information, ce ne sont pas les séminaristes du grand séminaire national (1), au nombre de 150 environ, qui ont manifesté ce refus, mais les étudiants inscrits dans le cycle supérieur du séminaire. Ceux-ci, au nombre d’une quarantaine, se répartissent entre les étudiants du cycle de formation continue ouverts aux prêtres et aux religieuses (cette année, ils étaient 22) et les étudiants du master en théologie et en philosophie que le grand séminaire national a mis en place en partenariat avec le ministère chinois de l’Education et la Fondation Verbiest en Belgique.
Le 23 juin dernier, cette quarantaine d’étudiants a appris du vice-recteur exécutif du séminaire, le P. Li Shuxing, que la cérémonie de remise des diplômes organisée à chaque fin d’année universitaire serait présidée Mgr Ma et suivie d’une messe célébrée par le même Mgr Ma. A l’annonce de cette nouvelle, les étudiants ont manifesté leur refus de devoir prendre part à une eucharistie présidée par Mgr Ma.
Recteur du grand séminaire depuis 2010, Mgr Ma a accepté l’ordination épiscopale pour le diocèse de Kunming, dans le Yunnan, en 2006, sans l’accord du pape, se plaçant de facto en situation d’excommunication. Habituellement, les années précédentes, Mgr Ma se contentait de signer et de remettre solennellement les diplômes produits par le séminaire. Cette année, rapporte la source citée par Ucanews, les étudiants ont été pris par surprise et c’est donc le 23 juin seulement qu’il leur a été annoncé que Mgr Ma viendrait présider la messe de clôture de l’année universitaire.
Selon cette même source, l’initiative ne viendrait pas de Mgr Ma lui-même, mais du vice-recteur du séminaire « qui aurait souhaité faire plaisir à son supérieur ». Quoi qu’il en soit, une fois la nouvelle connue, les étudiants se sont mobilisés pour faire connaître leur désaccord. En réponse, les autorités du séminaire ont cherché à transiger et annoncé que la messe ne serait pas célébrée par Mgr Ma, mais par Mgr Joseph Fang Xingyao, président du conseil d’administration du séminaire. Les étudiants ont exprimé leur désaccord à cette perspective, renouvelant leur refus de prendre part à la messe.
Mgr Fang a été ordonné évêque de Linyi, dans le Shandong, en 1997 avec l’accord du pape, mais il est tenu pour être une personnalité proche des autorités chinoises. Président de l’Association patriotique des catholiques chinois au plan national, il a, ces dernières années, présidé ou pris part à plusieurs messes d’ordination d’évêques illégitimes.
La conséquence immédiate de ce refus des étudiants du grand séminaire a été, outre l’annulation des cérémonies prévues pour ce 29 juin, la non-remise des diplômes. Les prêtres, religieuses et laïcs concernés ont donc regagné leurs diocèses respectifs sans diplôme. Depuis, le bruit court qu’à la rentrée prochaine, le cursus de formation continue pour prêtres et religieuses ainsi que le master en question ne seraient pas reconduits.
Contacté par Ucanews, le vice-recteur exécutif du séminaire, le P. Li Shuxing, a confirmé le fait que les étudiants étaient partis sans leur diplôme, « Mgr Ma ne les ayant pas signés [à la date de leur départ] ». Depuis, les diplômes auraient toutefois été signés et devraient être expédiés par courrier sous peu aux intéressés, a précisé le responsable. Quant à l’éventuelle suppression du cours de septembre prochain, il a ajouté que « le conseil d’administration [du séminaire] ne s’étant pas encore réuni », ce qui allait se passer n’avait pas encore été arrêté.

  • 1
  • 2
Tags:
chine
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
2
Caroline Moulinet
Ce geste tout simple à faire lorsque tout va de travers
3
Dressing Club
Marzena Devoud
Le Dressing Club, la meilleure adresse pour dénicher sa robe de m...
4
HOUELLEBECQ
Henri Quantin
La pilule de Benoît XVI et la pilule de Houellebecq
5
184833616
Marzena Devoud
Que dire à un proche en fin de vie ? Sept pistes pour vivre ce te...
6
WEB2-AD LIMINA-VISIT-AFP-000_9MK7MX.jpg
Agnès Pinard Legry
Ce qu’a dit le pape François aux évêques français
7
VILLAGE AFGHANISTAN
Lauriane Vofo Kana
La détermination d’Alì Ehsani pour sauver une famille chrétienne ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement