Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 20 juin |
Saint Silvère
home iconActualités
line break icon

Asia Bibi au pape François : « Dieu seul peut me libérer ! »

La Vie - Publié le 02/01/14

En prison depuis quatre ans, cette mère de famille chrétienne du Pendjab, au Pakistan, écrit au pape François pour lui dire sa confiance et sa reconnaissance

02/01/2014

Asia Bibi, une jeune chrétienne du Pendjab, mère de 5 enfants, a été  arrêtée en juin 2009 pour « blasphème », condamnée à mort en novembre 2010 et se trouve aujourd’hui en détention dans des conditions épouvantables, dans la prison de Sheikpura. Son crime : avoir bu un verre d’eau dans le puits de ses amies musulmanes alors qu’elle est chrétienne. (Aleteia).  

Au lendemain de Noël , celle qui est devenue un symbole des persécutions subies par les chrétiens au Pakistan et des abus de la loi sur le blasphème, a envoyé une lettre au pape François, dans laquelle elle dit sa confiance et sa reconnaissance, et évoque les conditions de sa détention.

Le journal des évêques italiens, Avvenire, en a publié le texte (en italien) dont voici de larges parties traduites par La Vie:

« Moi, Asia Bibi,je voudrais vous exprimer ma plus profonde gratitude, à Dieu ainsi qu'à vous Saint Père. J'espère que chaque chrétien a pu célébrer Noël dans la joie. Comme beaucoup d'autres détenus, j'ai moi aussi fêté la naissance du Seigneur dans ma prison de Multan, ici au Pakistan. » Elle explique aussi avoir eu la chance de voir son mari et ses enfants à l'occasion de la fête et ajoute : « J'aurais aimé être à Saint-Pierre pour Noël et prier avec vous, mais j'ai confiance dans le plan de Dieu pour moi et peut-être qu'il voudra réaliser cela l'an prochain… »

« Je suis très reconnaissante envers toutes les Eglises qui prient pour moi et se battent pour ma liberté. J'ignore combien de temps je pourrai tenir. Si je suis encore en vie, c'est grâce à la force que vos prières me donnent. (…) Aujourd'hui, je veux simplement me confier à la miséricorde de Dieu, qui peut tout. Lui seul peut me libérer. »

 Cet hiver, je suis confrontée à de nombreux problèmes : ma cellule n'a pas de chauffage et ma porte est incapable de me protéger du froid glacial, les mesures de sécurité ne sont pas suffisantes, je n'ai pas assez d'argent pour les nécessités du quotidien et comme je suis loin de Lahore ma famille ne peut pas me venir en aide. »

Asia Bibi  termine sa lettre en souhaitant au pape « ses meilleurs vœux pour la nouvelle année » et ajoute avant de signer : « Certaine que vous vous souvenez de moi dans vos prières, je vous salue avec affection. Asia Bibi, votre fille dans la foi. »

I.C

Tags:
Asia Bibiblasphemeliberte religieusepakistanPape Françoispersécutions
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
COUPLE, LOVE, SMILE
Edifa
Ces petits gestes d’amour sont plus importants que des « Je t’aim...
2
Agnès Pinard Legry
Les punchlines de Mgr Aupetit face à Jean-Jacques Bourdin
3
NEWBORN
Mathilde de Robien
Douze prénoms de pape vraiment canon pour un petit garçon
4
Timothée Dhellemmes
[Vidéo] Guillaume Warmuz, l’ancien footballeur qui a répondu à l’...
5
Anna Gebalska-Berekets
Ces paroles à dire (et à ne pas dire) à un proche atteint du canc...
6
Wedding engagement ring - Woman
Edifa
Doutes sur son mariage : Dieu voulait-Il pour moi ce conjoint&nbs...
7
avgustin irena maucec
La rédaction d'Aleteia
Augustin et Irène, 25 ans de fidélité malgré le handicap
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement