Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Inde : Conversions en masse d’intouchables au bouddhisme dans le Gujarat

SAJJAD HUSSAIN / AFP
INDIA, MUMBAI : Hindu dalits pray during a mass conversion to Buddhism ceremony in Mumbai, 27 May 2007. Thousands of low-caste and tribal Hindus, seeking freedom from oppression in India's heirarchy-ridden caste system, embraced Buddhism in a mass conversion. It is estimated that close to five thousand dalits - who are on the bottom rung of India's anicent caste hierarchy - would have converted to Buddhism during the simple ceremony during which the people recite hymns read out by the monks, following which they are accepted as Buddhists. AFP PHOTO/ Sajjad HUSSAIN
Partager

Cette situation inquiète le gouvernement qui décide d’ouvrir une enquête à l’encontre de ces convertis, de plus en plus nombreux à vouloir échapper aux discriminations de l’hindouisme.

    Le gouvernement du Gujarat a décidé d’ouvrir une enquête après la conversion de milliers de dalits (« opprimés », ex « intouchables ») au bouddhisme lors d’une cérémonie collective le 13 octobre dernier à Dungarpur, petite ville située dans le district de Junagadh.
 
La célébration était organisée par la Buddha Diksha Mahotsav Samiti, qui commémore tous les ans la conversion au bouddhisme de son maître spirituel, Babasaheb Ambedkar, homme politique et leader des intouchables, décédé en 1956.
 
Selon le Times of India du 12 octobre, les organisateurs avaient promis « la plus grande assemblée depuis que les Diksha Samiti existent » et annoncé près de 100 000 participants. Parmi les invités prestigieux se trouvait le célèbre prêcheur Jaydev Bapa, très révéré par les dalits du Gujarat, qui s'est converti publiquement entouré de ses disciples lors de la célébration collective du 13 octobre.
 
Quoi qu’il en soit, les autorités du Gujarat ont annoncé qu’elles allaient ouvrir une enquête sur cette « cérémonie de conversion collective » afin de déterminer si elle constituait une violation du Gujarat Freedom of Religion Act (GFRA) loi anti-conversion en vigueur dans l’Etat depuis 2008. Selon cette loi, les personnes désirant changer de religion doivent auparavant en obtenir la permission auprès des autorités du district. Toute infraction envers le GFRA entraîne des poursuites judiciaires à l’encontre du nouveau converti, ainsi que de « quiconque se trouve impliqué dans le processus de conversion ».
 
Dans cet Etat très majoritairement hindou (80 % de la population) mais également l’un des plus pauvres de l’Inde, les dalits sont de plus en plus nombreux à vouloir échapper au système des castes en choisissant une « religion qui ne pratique par les discriminations oppressives de l'hindouisme».
 
Ce système « fait des dalits des esclaves », explique un des organisateurs du rassemblement, Parikshit Rathod. Mais désormais, ajoute-t-il, les dalits ont réalisé ce qu’ils subissaient et ils veulent s'en libérer grâce à l’enseignement d’Ambedkar.
 
« Avant Babasaheb, nous étions traités comme des animaux. Lui, il nous a donné une identité et il nous a montré la vraie foi en nous apprenant à nous battre pour nos droits », résume auprès du quotidien The Hindu, Waman Kamble, âgée de 64 ans, ancienne dalit récemment convertie au bouddhisme.
 
 
Pour en savoir plus sur cette information se connecter directement au site Eglises d’Asie

I.C

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]