Aleteia

Nobel de médecine 2012 : Les découvertes sur les cellules souches récompensées

Partager
Commenter

Il a été attribué au britannique John B. Gordon et au japonais Shinya Yamanaka

Alors que le Sénat français s'apprêtait à discuter un projet de loi autorisant explicitement la recherche sur l'embryon (lire info sur le site de la Fondation Jérôme Lejeune), ce sont un biologiste britannique John B. Gurdon et un médecin et chercheur japonais Shinya Yamanaka, connus pour leurs recherches sur les cellules souches, qui ont reçu ce lundi 8 octobre  le prix Nobel de médecine.

« Prix Nobel de médecine pour Yamanaka: une révolution scientifique et éthique » : C’est le titre de l’article signé Joséphine Bataille et Claire Legros, publié à la Une du site du magazine La Vie.

La dimension éthique est la motivation première du chercheur, précise l’article qui rapporte que ce dernier  a été saisi de cette question suite à une visite dans une clinique de la fertilité. Le chercheur a  dit: « Lorsque j’ai vu (cet) embryon, j’ai soudain réalisé qu’il y avait si peu de différence entre lui et mes filles. Je me suis dit qu’on ne pouvait pas continuer à détruire des embryons pour nos recherches. Il devait y avoir un autre moyen.

Dans leur article, Joséphine Bataille et Claire Legros rappellent qu’en septembre 2006, le Vatican avait accueilli Shinya Yamanaka lors du premier congrès international sur l'avenir des thérapies avec cellules souches organisé par l'Académie pontificale pour la vie .

La recherche sur les cellules souches est la voie soutenue par l’Eglise, comme cela est expliqué par Aleteia dans sa réponse à la question : «Pourquoi l’Eglise dit-elle « oui » à la recherche sur les cellules souches adultes et « non » à celle sur les embryons ?» 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]