Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 29 novembre |
Sainte Catherine Labouré
home iconÉglise
line break icon

Témoignage : Mgr Valdimir Ghika, martyr, raconté par Daniel Ange

France Catholique - Publié le 30/08/13

Il aura marqué toute son existence ! Souvenirs intimes, joie et émotion du P. Daniel Ange à la veille de la béatification de ce grand témoin de la foi, samedi 31 août, à Bucarest.

« Mgr Vladimir Ghika est un des visages les plus lumineux de cette nuée de saints illuminant notre époque … Sa béatification est un très grand événement pour la Roumanie et la France, mais bien au-delà pour l’Eglise universelle, lui qui avait un tel sens de son universalité ».

Ainsi commence le billet-souvenir très élogieux du  P. Daniel Ange, sur le site France-Catholique,  pour celui qui était « l’Ami intime » de son père, celui qui a « marié ses parents, béni leur maison familiale » et qui impressionnait beaucoup  l’enfant de quatre ans qu’il était : Mgr  Vladimir Ghika, (1873-1954), mort en martyr dans les prisons communistes, grande figure de l’Eglise à Paris, dont il attend avec fierté et reconnaissance la béatification demain samedi 31 août, à Bucarest.

Daniel Ange, fondateur de l'école de prière et d'évangélisation Jeunesse-Lumière, est actuellement en Roumanie pour cette béatification.

Quelques extraits de ce portrait :

Souvenirs personnels :

(…) Il a très profondément marqué ma vie. Ami intime de mon père, il a marié mes parents, béni notre maison familiale. Il devait même me baptiser, mais, empêché en dernière minute, il m’a béni dans une belle lettre pour ma naissance. Quand il passait à la maison célébrer dans la petite chapelle, il impressionnait l’enfant de quatre ans que j’étais. Nous avons gardé en famille bon nombre de ses petits mots griffonnés à la hâte en train ou en bateau. Dès la chute de Ceausescu, j’ai eu la grâce d’aller en pèlerinage à sa maison familiale, et surtout de rencontrer bon nombre de ceux qui l’ont bien connu comme les Cosmovici, comme la merveilleuse Oana, et même des prêtres ayant partagé la prison avec lui, et miraculeusement rescapés, comme les pères Mattei Boïla et Tertullien Langa.

L’homme de tous

(…)Il demeure un des grands apôtres de l’unité. (…) de père moldave et de mère de souche catholique, [il] portait par atavisme, le meilleur de l’Orient et de l’Occident, son patrimoine héréditaire étant indissociablement slave et latin, tout comme son peuple. Il était débordant de santé ecclésiale, respirant avec ses deux poumons et se désaltérant aux deux courants de l’unique grande tradition chrétienne.

(…) Il vit l’alternance entre les plus pauvres et les plus riches. Passant des bidonvilles et léproseries au palais et chancellerie, des clochards et détenus aux ministres et aux princes.

(…)D’un côté, le voilà bouleversé par toutes les formes et de pauvreté et de souffrance, ne supportant pas une seule misère sans faire tout pour la soulager. Mais il ne lui suffit pas de se pencher sur toutes les détresses. Par compassion divine, il ira jusqu’à compatir avec les conditions des pauvres d’entre les pauvres. Même en voyage, il continue d’être aimanté par les pauvres souffrant la morsure du froid et les tiraillements de la faim. Typique : sur un paquebot, il laisse sa cabine de première pour se coucher en fond de cale avec les émigrés.

Ses qualités

(…) Sa prédication est imagée, directe, très simple. Il ne dit pas forcément des choses remarquables, mais il les dit avec une telle profondeur et intensité qu’on en est bouleversé. Jaillissant du cœur, sa parole touche le cœur. Se sources sont dans une expérience personnelle, elle incite à une rencontre personnelle. Paroles très douces et en même temps flamboyantes. Toujours au prix d’une timidité native à vaincre chaque fois. Il a une vision d’ensemble de l’univers catholique.

(…) Son regard sur le monde … prophétique ! »

(…) Il demeure pour aujourd’hui un prophète de feu, staretz lumineux, un joyeux précurseur. Bref : une de ces sentinelles du matin de Pâques.


Sa grande passion

(…) Conduire chacun au Christ, faire aimer l’amour si peu et si mal aimé. (…)Sa consigne à ses collaborateurs : « Parlez-leur de l’Évangile ! (…) Son grand souci : former, promouvoir des chrétiens rayonnants dans le monde politique ; d’autres témoignant dans tous les milieux et professions.

(…)Le cœur de son cœur, l’âme de sa vie : l’Eucharistie. D’où son amour de ces grands congrès eucharistiques internationaux, vraie vision d’apocalypse : une multitude de toutes nations, races et langues, rassemblée, autour de l’unique Agneau.

(…) À Hauberive, il logeait dans une cellule de prisonniers. Il confia : « Je suis hanté par la pensée et le désir du martyre. Le seigneur qui me fait désirer cette grâce me l’accordera-t-il ? »


Seul regret mais…

(…) Il n’a pas été donné à Vladimir Ghika de fonder une communauté stable et permanente. Mais comme Catherine de Sienne ou Charles de Foucauld, il a traversé le Ciel de l’Église, telle une comète laissant pour des générations une immense traînée de lumière (…)

L’intégralité du billet de Daniel Ange à lire sur : http://www.france-catholique.fr/Mgr-Ghika-pour-ce-31-aout.html

Pour en savoir plus sur la vie et l’œuvre de Vladimir Ghika, sur ce qu’a-t-il fait d’extraordinaire pour qu’il soit question de le béatifier, et sur le sens de cette nouvelle béatification pour tous les catholiques aujourd’hui, lire également sur le site de France-Catholique le billet de Mgr Philippe Brizard, ancien directeur d’œuvre d’Orient : http://www.france-catholique.fr/Vladimir-Ghika,13144.html

Un livre à lire : « Une lumière dans les ténèbres : Mgr Vladimir Ghika » par Mihaela Vasiliu – aux éditions du cerf.

Et un documentaire sur le site paris.catholique.fr

Tags:
béatification et canonisationvladimir ghika
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement