Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 13 avril |
Sainte Ida de Louvain
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

[HOMÉLIE] Comment Joseph a pleinement rempli son rôle de père

SAINT-JOSEPH-JAMES-TISSOT

Brooklyn Museum

"L'anxiété de saint Joseph", de James Tissot.

Gaëtan de Bodard - publié le 18/03/24

Aumônier de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris, le père Gaëtan de Bodard commente l’évangile de la solennité de saint Joseph (Mt 1, 16.18-21.24a). Dieu a voulu que Joseph ait une mission, qu’il a remplie de manière discrète et efficace : donner son nom à Jésus, être pour lui un père, protéger sa jeune maman et permettre que ce petit garçon grandisse entre un homme et une femme.

Il y a quelques jours, après m’être confessé, le prêtre qui m’a accueilli et écouté me dit, au moment de l’absolution : “Comme pénitence, vous réciterez les litanies de saint Joseph. “Les litanies de saint Joseph… Très bien ! En ce mois de mars, à quelques jours de la fête de ce grand saint, c’est une excellente idée, d’autant plus que cela ne fait pas partie de mes dévotions habituelles. Mon missel m’en donnera sans doute le texte ! Et arrivé chez moi — bingo ! — me voici avec la liste des attributs, qualités et titres de saint Joseph. Tranquillement, je lis ces invocations, me laissant porter par la répétition des “priez pour nous”, essayant de repérer en quoi elle correspond à la vie du saint, m’imprégnant des qualités de l’époux de Marie, du père putatif de Jésus, demandant à Dieu de m’accorder la même douceur, une patience semblable, un peu de cette force qui permit à saint Joseph de dépasser les épreuves que rencontra la sainte Famille.

La mission qui lui revient

J’aime beaucoup saint Joseph, sa discrétion, son humilité, son esprit d’obéissance ; je suis touché aussi par ses questionnements, ses doutes. En cela, il nous ressemble tellement. L’évangéliste saint Matthieu les évoque de façon pudique mais nous pouvons imaginer sans trop de difficultés combien saint Joseph a été secoué en découvrant la grossesse de Marie, sa fiancée, sa promise. Tous ses projets s’effondrent, tombent à l’eau. En outre, en bon israélite, fidèle à la Loi de Moïse, il devrait dénoncer la grossesse de Marie aux autorités. Mais l’application rigide de la règle le gêne et, parce que le Bon Dieu a sans doute préparé le terrain en amont —”affermi en grâce” dit la litanie —, il pressent qu’il y a quelque chose qui cloche, qui ne tourne pas rond… 

Que ce grand saint, grand par son humilité et sa discrétion, grand par son efficacité, intercède pour nous, nous accompagne et nous montre le chemin du Ciel.

Il n’a “point voulu déshonorer la sainte Vierge”, continue la litanie. Belle délicatesse de sa part qui lui vaudra d’être rassuré directement par le Ciel, par le biais d’un ange envoyé en mission pour le faire pénétrer plus avant dans le dessein de Dieu mais aussi pour lui donner la mission qui lui revient : donner à l’enfant son nom, c’est-à-dire assumer un rôle de père auprès de ce petit garçon qui ne vient pas de lui mais du Ciel. 

Le rôle de l’homme

Honnêtement, nous aimerions bien qu’il en soit de même quand nous faisons une bonne action, au moins quand nous posons un acte héroïque : un ange qui vient nous encourager, nous donner un coup de pouce, quelle classe et quel coup de booster aussi ! Sauf que là, il s’agit quand même de la naissance du Fils de Dieu, de la venue du Messie sur terre : nous comprenons bien que Dieu déploie les grands moyens car l’enjeu est de taille ! Chacun doit être à son poste, doit tenir sa place et remplir sa mission. Parce que Dieu l’a voulu ainsi, parce qu’Il veut, parce qu’Il permet que l’homme ait un rôle à jouer : Marie, par son oui, permet au bébé-Dieu de grandir en elle ; Joseph par son acceptation, son humble soumission, va accomplir les Écritures : Jésus va s’inscrire dans la lignée de David. Saint Joseph va aussi protéger la jeune maman et permettre que ce petit garçon grandisse entre un homme et une femme, ce qui est le projet de Dieu. 

Et nous connaissons la suite : sa prévenance pendant le trajet jusqu’à Nazareth, la fuite éperdue en Égypte, sa présence attentive et protectrice auprès de Jésus à qui il va apprendre le métier de charpentier. S’il n’est pas le père biologique, il a pourtant rempli pleinement son rôle de père, de “tuteur zélé de Jésus-Christ” pour reprendre les termes de la litanie. Vraiment, un beau modèle, un exemple à suivre.

Avec Joseph, sur le chemin du Ciel

Samedi dernier, une grande marche a rassemblé à Paris plus de 2.000 hommes, jeunes adultes, célibataires, pères de familles, grands-pères, veufs, prêtres. Ils ont péleriné toute la journée, prié, chanté, écouté des enseignements, partagé des intentions, participé à la messe à la basilique de Montmartre, ont pu s’y confesser et adorer. Tout cela sous l’égide de saint Joseph qui a veillé paternellement sur tous ces pèlerins. Que ce grand saint, grand par son humilité et sa discrétion, grand par son efficacité, intercède pour nous, nous accompagne et nous montre le chemin du Ciel.

Découvrez aussi les plus belles pensées de Jean Paul II sur saint Joseph

Tags:
HomélieMessePaternitéSaint Joseph
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement