Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Euthanasie en Belgique : la boîte de Pandore est ouverte

Partager

A l’occasion de la sortie du livre du frère René Stockman sur l’euthanasie, Mgr Léonard a confié ses inquiétudes quant aux conséquences des récentes lois.

04/04/2014

Un peu plus d’un mois après la ratification par le parlement belge de l’extension de l’euthanasie, désormais autorisée pour les mineurs, le frère René Stockman, supérieur général des Frères de la charité expose ses arguments contre cette décision, et confie ses craintes pour l’avenir dans un ouvrage intitulé « La boîte de Pandore, réflexion sur l'euthanasie sous une perspective chrétienne* », paru aux éditions Halewijn.
 
A l’occasion de la sortie du livre, un débat était organisé le 2 avril, au cours duquel se sont exprimés l’auteur ainsi que Rif Torfs, recteur de l’Université de Leuven, et Monseigneur Léonard (photo), archevêque de Malines-Bruxelles. Pour ce dernier, « le nœud de la question est l’auto-détermination. Mais en réalité, ce n’est jamais juste une question d’auto-détermination. Une demande d’euthanasie représente une importante pression sur le libre choix de beaucoup d’autres personnes. Elle touche en premier lieu la profession médicale. Le serment d’Hippocrate doit être modifié en cas de banalisation de l’euthanasie.»
 
En effet, le serment d’Hippocrate (qui n’a aucune valeur juridique), tel qu’il est prêté en France, stipule que le médecin «  ne prolongera pas abusivement les agonies » et « ne provoquera jamais la mort délibérément ». Ces deux phrases, côte à côte dans le texte, renferment en elle toute la question éthique de l’euthanasie.
 
« Que se passera-t-il si l’euthanasie est acceptée dans le cas de personnes âgées fatiguées de la vie ou désirant ne pas être un fardeau pour leur entourage ? » demande Mgr Léonard. « Les médias présentent les demandeurs d’euthanasie comme des personnes généreuses, en citant à titre d’exemple un écrivain et un prix Nobel [Hugo Claus et Christian Duve NDLR]. Les personnes qui ne rendront pas leur dernier souffle à temps et discrètement seront-ils considérés comme des égoïstes? »
 
Mgr Léonard en appelle aussi à la vigilance et à la mobilisation des chrétiens : « après la loi sur l’euthanasie pour les mineurs, de nouvelles étapes dans l’extension de la loi sur l’euthanasie verront le jour. J’espère que nous nous mobiliserons encore mieux pour faire entendre notre voix ». Plus de mille "suicides assistés" ont été pratiqués en Belgique en 2011

*De doos van Pandora, reflectie over euthanasie vanuit christelijk perspectief