Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

Vietnam : un dissident catholique emprisonné en grève de la faim depuis le 2 février

Partager

L’avocat catholique Lê Quôc Quân, devenu un héros pour toute une génération de vietnamiens, serait entré en grève de la faim après un refus des autorités de pouvoir rencontrer un prêtre.

10/02/2014

L’avocat catholique dissident et militant des droits de l’homme Lê Quôc Quân, aujourd’hui détenu dans une prison du Nord-Vietnam, s’est mis en grève de la faim le 2 février après le refus des responsables de la prison de le laisser rencontrer un prêtre.
 
L’avocat serait détenu dans des conditions extrêmement spartiates. Seule la lecture de deux journaux lui est autorisée : l’organe officiel du parti communiste, et celui de la sécurité publique. Il aurait à plusieurs reprises demandé de pouvoir lire la Bible, mais les autorités ont toujours refusé.
 
 Il avait été condamné en octobre dernier à 30 mois de prison et à une très lourde amende pour une prétendue affaire de fraude fiscale. Mais selon Eglises d’Asie, il ne s’agirait que d’un stratagème pour le faire taire. Son procès en appel est fixé au 18 février.
 
 Lê Quôc Quân, commente Radio Vatican, est encore peu connu en Europe mais il est devenu un héros pour toute une génération de Vietnamiens en quête d’une plus grande liberté d’expression. Cet avocat qui n’a jamais caché sa foi est connu dans les milieux chrétiens pour son soutien aux revendications de la très active minorité catholique du Vietnam. « Dans ma prison, je suis en paix et garde une foi sans faille en l’avenir de notre peuple. Je pense à vous tous et je prie pour que tout le monde puisse vivre tranquillement et progresser (…) Je me sens en ce moment rempli de la foi en la bonté, la charité et la compassion de l’homme, et habité d’une forte énergie pour lutter sans merci contre la cruauté et le mal, par le développement de la conscience et du cœur », lit-on sur le message qu’il a réussi à envoyé à ses partisans, le 31 janvier dernier, à l’occasion du nouvel an lunaire.
 
Dans ce message, l’avocat ne montrait aucun signe de découragement :  « Le bien grandira et le mal diminuera. La démocratie s’épanouira, la dictature rétrécira (…) Le peuple saura de lui-même comment atteindre ses objectifs et se réaliser. Personne n'a le droit ni la possibilité de le faire à sa place », y affirme-t-il avant de remercier tous ceux qui le soutiennent dans son action.
 
En savoir plus sur le site de Radio Vatican : ICI
 
Et sur le site d’Eglises d’Asie: ICI