Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 04 décembre |
Sainte Barbe
home iconActualités
line break icon

Philippines : Deux travailleurs humanitaires catholiques enlevés sur l’île de Basilan

Eglises d'Asie - Publié le 07/09/13

Le double enlèvement a été perpétré par des hommes armés, sans doute membres du groupe terroriste islamique Abu Sayyaf, sur cette île de l’extrême sud des Philippines.

Cette nouvelle affaire d'enlèvement par un groupe islamique est rapportée par Eglises d'Asie, l'excellent bulletin d'information des Missions Etrangères de Paris, le 06/09/2013 :


Les deux victimes, Frederick Banot et Cherben Masong, travaillaient comme instituteurs auprès des enfants aborigènes badjaos (1), appelés communément les « gitans de la mer », une ethnie particulièrement pauvre et discriminée aux Philippines, en grande partie en raison de son fort taux d’analphabétisme.

« Quelle tristesse que ce drame, qui touche deux humanitaires dont le seul but était d’essayer de redonner leur dignité aux Badjaos ! » a déclaré ce vendredi 6 juillet, Mgr Martin Jumoad, évêque de Basilan, au Philippine Daily Inquirer. Le prélat, qui a été le premier à révéler la nouvelle de l’enlèvement des deux hommes, a expliqué que Frederick Banot et Cherben Masong faisaient partie d’un programme d’alphabétisation des Badjaos pour Charity Children Foundation (CCFI), une ONG catholique dépendant de la congrégation des Clarétains (Missionnaires Fils du Coeur Immaculé de Marie)

Selon les premiers éléments de l’enquête, le groupe d’hommes armés a pénétré mercredi soir vers 20 h 00, dans la maison mère de l’ONG à Lantawan où les deux enseignants dormaient. Ils ont ensuite traîné les deux hommes sous la menace de leurs armes vers des hors-bords qui attendaient près du rivage, avant de s’enfuir au large.

Bien que l’enlèvement n’ait pas encore été revendiqué, de fortes suspicions pèsent d’ores et déjà sur le groupe terroriste Abu Sayyaf (2) lié à Al-Queda, qui est responsable d’un grand nombre de kidnappings, attentats et assassinats dans la région.

Des témoins ont de plus affirmé avoir vu les assaillants embarquer avec les otages dans des hors-bords pneumatiques utilisés couramment par le groupuscule islamiste. Ils auraient ensuite disparu vers le sud-ouest, où se trouvent les îles de Sulu, bastion d’Abu Sayyaf.

Le capitaine Jefferson Somera, porte-parole de l’armée régionale, a tenu cependant à rappeler que de nouveaux groupes terroristes avaient récemment émergé ces dernières années et que la guerre des clans faisait rage sur toute la partie sud de l’archipel philippin.

Dès le jeudi matin, Mgr Jumoad s’exprimait sur le site de la conférence épiscopale catholique des Philippines, se disant certain que la collaboration entre l’Eglise, la police et les autorités militaires permettrait de localiser et de délivrer les deux travailleurs humanitaires.

Le Colonel Carlito B. Galvez, qui commande la 104 e brigade d’infanterie dans la région a assuré de son côté que l’armée philippine allait agir en lien avec la police de Basilan, les fonctionnaires du gouvernement, les autorités locales, ainsi qu'avec le Front moro de libération Nationale et le Front moro de Libération islamique (MILF), lesquels ont récemment servi d'intermédiaires entre le gouvernement et les groupes armés du sud-philippin dans des cas d'enlèvements similaires.

Le Manilla Bulletin de ce 6 septembre rapporte que des forces spéciales de l’armée ont été déployées dans toute la région, et des points de surveillance mis en place tout autour de l’île, sur les côtes mais aussi en mer.

L’île de Basilan est située dans la Région autonome musulmane de Mindanao (ARMM), zone en proie à la violence armée depuis plus de quarante ans. Malgré les récents accords signés entre Manille et les acteurs principaux de la rébellion moro (le MILF) il y a un an, l’insécurité continue de régner dans la partie sud de l’archipel philippin.

Depuis le mois dernier, plusieurs attaques contre des enseignants travaillant pour des écoles publiques comme privées dans la région de Mindanao, ont coûté la vie à quatre personnes.

Le dernier attentat s’est produit le 26 août : trois instituteurs ont été attaqués alors qu’ils rentraient chez eux, à Lamitan, sur l’île de Basilan. L’un d’eux est décédé sur le coup, un autre a été grièvement blessé. Cinq jours plus tôt, un inconnu en armes avait abattu Dennis Ugong, instituteur à Malapatan dans la province de Sarangani, à Mindanao.

Notes
(1) Les Badjaos (ou Bajaus) forment un peuple de « nomades de la mer », de religion musulmane répartis au sud des Philippines, en Indonésie et en Malaisie. Sans terres, ni nationalité, les Bajaus vivent essentiellement de la pêche, de la mendicité et d’expédients divers.

(2) Fondé au début des années 1990, Abu Sayyaf est responsable de nombreux attentats meurtriers et kidnappings contre rançons. Le groupuscule ne compterait plus aujourd’hui que quelques centaines de membres mais bénéficierait d’un important soutien local et d’appuis financiers et logistiques extérieurs comme celui d’Al-Qaeda.Voir :http://eglasie.mepasie.org/asie-du-sud-est/philippines/2012-10-16-entre-euphorie-et-incertitude-mindanao-veut-croire-a-la-paix


Légende photo :
 Les deux enseignants catholiques travaillaient auprès de la communauté aborigène badjao à Lantawan. DR

Tags:
Philippinesterrorisme
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Sauvetage Kevin Escoffier Vendée Globe
Timothée Dhellemmes
"Ta vie était plus importante que notre Vendé...
Domitille Farret d'Astiès
Olivier Giroud a une bonne nouvelle à annonce...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement