Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 23 juin |
Sainte Etheldrede
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Le Pape loue le courage des saints évangélisateurs Cyrille et Méthode

Pope Francis during his weekly general audience in St. Peter's square at the Vatican

Antoine Mekary | ALETEIA

I.Media - publié le 25/10/23

"On ne peut pratiquer un Évangile abstrait, distillé", a affirmé le pape François lors de l’audience générale du 25 octobre 2023, consacrée aux saints Cyrille (827-869) et Méthode (815-885). Le Pape a souligné la capacité des deux saints à s’appuyer sur l’unité de l’Église pour évangéliser, s’opposant à une "mentalité fermée".

Poursuivant son cycle d’enseignements sur le zèle apostolique, le Pape a raconté la vie des saints Cyrille et Méthode, “apôtres des Slaves”. Ces deux frères, aristocrates grecs, choisissent la vie monastique “mais leur rêve d’une existence retirée est de courte durée”, a-t-il rappelé.

Cyrille et Méthode sont en effet envoyés en Grande Moravie, un immense territoire qui couvre la Hongrie, le sud de la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie et où l’évangélisation des populations est en peine, celles-ci continuant de s’adonner au paganisme. Les deux moines, se rendant compte que ces populations n’ont pas d’alphabet pour exprimer leur langue, inventent alors l’alphabet glagolitique – premier alphabet de langue slave – pour transcrire la Bible.

L’évangélisation fonctionne alors parce que “les gens sentent que la foi chrétienne n’est plus ‘étrangère’ mais qu’elle devient leur foi, parlée dans leur langue maternelle”, a affirmé pape François. “Dieu veut que chaque peuple le loue dans sa propre langue”, a-t-il insisté.

L’unité sert l’évangélisation

“On ne peut pratiquer un Évangile abstrait, distillé”, a rappelé le pape François, demandant qu’il soit toujours “inculturé”. Pour cela, a-t-il expliqué, l’évangélisateur doit défendre sa liberté, et donc être “courageux”, comme l’ont été les deux frères.

François a rappelé comment Cyrille et Méthode avaient été combattus à l’époque au sein de l’Église, certains considérant en effet que seuls le latin, le grec et l’araméen étaient dignes pour les textes sacrés parce qu’il s’agissait des langues parlées au pied de la Croix. Le Pape a décrié cette “mentalité fermée”, faisant remarquer qu’elle existait encore aujourd’hui dans l’Église.

Le Pape a aussi souligné combien le travail d’évangélisation avait pu s’accomplir parce qu’il y avait alors une “chrétienté non divisée”. Le Pape de ce temps soutenait en effet la mission des deux frères, et officialisa l’adoption de leur alphabet. Lors de l’audience, le Pape a enfin rappelé que saint Jean Paul II avait fait des saints Cyrille et Méthode les co-patrons de l’Europe. Il leur avait aussi dédié une lettre apostolique, Slavorum apostoli, le 2 juin 1985, à l’occasion des 1.100 ans de l’évangélisation des Slaves par les deux frères.

Revivez en images l’audience générale du 23 octobre 2023 :

Tags:
Audience généraleÉvangélisationPape François
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement