Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 25 novembre |
Sainte Catherine d'Alexandrie
home iconSpiritualité
line break icon

Comment la résurrection de Jésus nous rejoint-elle aujourd’hui ?

WOMAN,

oneinchpunch | Shutterstock

Jean-Michel Castaing - Publié le 18/04/20

La résurrection de Jésus nous rejoint aujourd’hui parce qu’elle fut un événement réel, objectif, qui avait besoin de témoins pour prendre tout son sens. Les apôtres furent les témoins de cet événement qui bouleversa leurs vies – comme il peut transformer la nôtre dès maintenant.

La Résurrection de Jésus est un fait objectif. Bien que l’événement n’eût aucun témoin et qu’il transcende nos cadres spatio-temporels habituels (par lui Jésus entre dans la vie divine), cependant il s’inscrit dans notre histoire. En effet, la Résurrection est arrivée à un moment bien précis du temps, et elle a touché une personne qui a vécu une existence terrestre comme la nôtre. Pour toutes ces raisons, la Résurrection n’est pas une vue de l’esprit des disciples de Jésus, mais un fait objectif. Ses témoins annoncent, en parlant d’elle, une vérité extérieure à eux, non une expérience intérieure qu’ils auraient vécue. Un témoignage personnel dénué de vérité objective ramènerait la Résurrection à une pure impression subjective, à une auto-persuasion qui ne serait pas en mesure d’étendre son influence à d’autres personnes. D’un autre côté, la Résurrection a besoin de témoins. En, effet, à une vérité sans témoignage personnel, on pourrait toujours objecter : « Qui vous l’a dit ? »

Un événement réel

Voilà qui explique l’importance des témoignages des apôtres. C’est pour la même raison que nous sommes obligés de donner crédit à nos parents lorsqu’ils déclarent que nous nous appelons Jacques, Claire ou Paul, et que nous sommes nés d’eux. Les apôtres sont les témoins que l’événement de la nouvelle naissance du Christ à Dieu, sa résurrection, nous concerne, nous hommes du XXIe siècle, comme il les a touchés eux-mêmes. De même que nous avons reçu un corps et un nom de la part de personnes bien particulières, de même les apôtres témoignent que notre nouveau statut de fils et de filles de Dieu, issu de la Pâque de Jésus Christ, n’est pas un leurre, mais qu’il résulte au contraire d’un événement réel. Soutenir que la Résurrection est en mesure de rejoindre les hommes d’aujourd’hui, c’est affirmer qu’elle transcende la simple expérience intérieure de quelques-uns parce qu’elle est un événement divin capable d’étendre son influence à toutes les périodes de l’histoire.

La révélation découle d’événements, non d’évidences

Le témoignage apostolique, c’est-à-dire le témoignage des personnes auxquelles Jésus est apparu après être revenu du séjour des morts, démontre que le christianisme n’est pas une affaire d’évidence conceptuelle ou d’immédiateté dans l’acte de croire. Contrairement à ce que soutient le déisme, Dieu et son mystère de rédemption ne sont pas directement saisissables par la conscience. La vérité du salut est tributaire de la médiation du témoignage de l’Église pour parvenir jusqu’à nous parce que la Révélation a pris le chemin de l’histoire objective des hommes. Notre foi dépendant d’un événement historique, nous avons besoin de témoins pour y accéder. Car la force d’impact de cet événement n’est pas restée cantonnée à l’existence des apôtres : ces derniers en ont expérimenté l’efficacité résurrectionnelle pour tous à la Pentecôte, cinquante jours après Pâques.

Apparitions, témoignages et transformations

Ainsi, la Résurrection nous atteint aujourd’hui par trois canaux. D’abord, Jésus s’est donné à voir en tant que ressuscité à des disciples. Ensuite, ceux-ci ont témoigné de ces apparitions. Enfin, le témoignage de l’Esprit répandu par le Ressuscité a couronné l’œuvre pascale. En effet, l’Esprit a transformé les disciples de l’intérieur en les rendant capables de mener une vie nouvelle grâce à la puissance de la Résurrection.




Lire aussi :
Les quatre enseignements que le Christ nous donne au moment de sa Résurrection

Dans le témoignage pascal, coexistent donc une attestation objective portant sur l’apparition extérieure de Jésus, et le récit d’une expérience subjective du salut. Accueillir le témoignage des Apôtres consiste à fonder ma foi sur le socle objectif de l’événement de la Résurrection. Mais cela ne me dispense pas de m’approprier personnellement le nouveau type de rapport filial, à l’image de Jésus, que cette Révélation me permet d’entretenir, dans l’Esprit, avec Dieu. La foi pascale est assentiment donné à une vérité factuelle et, dans le même temps, vie nouvelle en Dieu. La foi personnelle est aussi une foi objective, sinon elle demeurerait vide de contenu. Sans Résurrection, nous croirions dans le vide. D’un autre côté, si l’Esprit n’avait pas transformé les Apôtres, nous n’aurions aucun motif de donner créance à leur témoignage. Apparitions, témoignages et transformations intérieures vont de pair et se confortent mutuellement.

La foi pascale agit en nous

La révélation de la Résurrection, issue du dépôt apostolique, est à la fois connaissance et vie, mystère connu et mystère vécu. La foi issue des Apôtres n’est pas une confiance en Dieu dénuée d’un contenu touchant le sort de Jésus. Mais elle ne consiste pas non plus en un simple acquiescement à un événement : la foi pascale nous engage à mener une vie nouvelle parce que la Résurrection valide l’enseignement que le prédicateur galiléen avait dispensé durant son séjour terrestre parmi nous. De même, l’Église n’est pas seulement dépositaire d’une foi doctrinale, reçue et transmise de manière tout extérieure, elle est aussi une Mère qui nous enfante à un état nouveau. En vertu de la grâce baptismale, nous devenons fils et filles de Dieu.  L’Église est à la fois l’instrument de la Révélation et le milieu où se manifeste la création nouvelle issue du tombeau vide — milieu où les créatures nouvelles que nous sommes, agissent et vivent en fils de la Résurrection.


Trinity Sunday

Lire aussi :
Pourquoi le Dieu révélé est aussi le Dieu « révélateur »

Tags:
la résurrection du ChristPâquestémoin
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement