Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La Résurrection du Christ rend l’espérance « solide comme la pierre »

Le pape François lors du Regina Coeli, 22 avril 2019.
Partager

La Résurrection du Christ est l’événement « le plus bouleversant » de toute l’histoire, a lancé le pape François au lendemain de Pâques, lors de la prière mariale du Regina Coeli. Tous les chrétiens sont invités à en être les témoins et annonciateurs, a-t-il affirmé.

En ce lundi de Pâques, également appelé Lundi de l’ange, le pape François est revenu sur le rôle des femmes dans l’annonce de la Résurrection de Jésus. Dans l’évangile du jour (Mt 28, 8-15), a-t-il noté, ce sont les femmes – dont Marie Madeleine – qui sont les premiers témoins du Christ ressuscité. Alors que les hommes, « effrayés », restaient enfermés au Cénacle, les femmes sont sorties rencontrer le Ressuscité et Celui-ci a chassé toutes leurs peurs.

Pour le chef de l’Église catholique, la Résurrection de Jésus est l’événement « le plus bouleversant » de toute l’histoire humaine, qui atteste de la victoire de l’amour de Dieu sur le péché et la mort. Ainsi, Pâques donne un fondement « solide comme la pierre » à l’espérance chrétienne. « Ce qui était humainement impossible s’est réalisé ! », s’est ainsi réjoui le souverain pontife.

Rencontrer « personnellement » le Christ

Comme les femmes au matin de Pâques, a-t-il poursuivi, les chrétiens sont invités à rencontrer « personnellement » le Christ vivant pour en être les « annonciateurs et témoins ». Il faut ainsi se laisser atteindre par ce message « consolant », qui « dissipe les ténèbres de la peur et de la tristesse ». Le Christ, a encore expliqué le pape, est particulièrement présent dans la prière, mais aussi dans les « joies simples vécues avec foi et gratitude ».

Le plus grand cadeau de Pâques, c’est la joie d’être sauvés. Mais quelle est la vraie joie : faire la fête ? Se réjouir d’un bon moment ? Pour le pape « elle est quelque chose de plus profond. Elle est un don du Seigneur. Elle nous remplit de l’intérieur. C’est comme une onction de l’Esprit ». La semaine pascale est ainsi l’occasion de profiter d’un peu « d’amusement et de gratuité » afin d’expérimenter la « présence du Christ ».

En images, les plus belles représentations de la Résurrection :
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]