Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Les témoins de la Résurrection, c’est vous, c’est nous

MARY MAGDALENE Marie Madeleine
Imdb
Partager

Troisième jour de Pâques. Troisième jour pendant lequel nous sommes invités à vivre en présence du Ressuscité. Suivons le conseil du pape François et lisons quotidiennement un extrait de l’évangile qui parle de la Résurrection.

Chaque jour, le Christ apparaît à des personnes : femmes, apôtres, simples disciples. Et si cette année, ces hommes, ces femmes c’était nous ? Et si, comme nous y invite Benoît XVI, nous nous laissions « éclairer par la splendeur du Seigneur ressuscité ? » Et si, chaque jour, nous « l’accueillions avec foi et adhérions avec générosité à son Évangile, comme le firent les témoins privilégiés de sa résurrection ? Car nous ne pouvons pas garder seulement pour nous l’annonce de cette Vérité qui change la vie de tous. »

Être témoin de la Résurrection du Christ, c’est être témoin de cette joie spirituelle, « cette joie qu’aucune souffrance ni peine ne peuvent anéantir, parce que c’est la joie qui jaillit de la certitude que le Christ, par sa mort et sa résurrection, a définitivement triomphé sur le mal et sur la mort », ajoute le Pape émérite.

Le don des larmes

C’est bien beau cette joie, pensez-vous peut-être. Comment se réjouir, quand on vit des moments particulièrement douloureux ? Marie Madeleine a fait cette expérience. Elle qui a été la première à voir Jésus ressuscité ne bondit pas de joie. Au contraire, elle pleure. Imaginez la scène, racontée par le pape François : « Devant Jésus, Marie Madeleine ne dit pas : “j’ai échoué”. C’est étrange, non ? Elle pleure simplement. Et après lui avoir lavé les pieds avec ses larmes et les lui avoir essuyés avec ses cheveux, elle s’écrie : ‘’j’ai vu le Seigneur’’ ! Vous voyez, parfois, dans notre vie, les lunettes pour voir Jésus, ce sont les larmes. Il y a des moments où seules les larmes nous préparent à voir Jésus. Dans notre vie, nous avons tous traversé des moments de joie, de douleur ou de tristesse […] Nous sommes tous passés par là. Mais – nous interroge le pape François– avons-nous pleuré ? Dans les moments les plus sombres, avons-nous pleuré, avons-nous eu ce don des larmes qui préparent les yeux à voir le Seigneur ? » N’ayons donc pas peur de pleurer, afin de voir Jésus notre Sauveur.

En avant, marche !

Sans doute vous rappelez-vous cette parole du Christ à Marie Madeleine : « Cesse de me tenir, je ne suis pas encore monté vers le Père » ? Benoit XVI nous donne ce précieux conseil : « Pour rencontrer le Christ, il ne faut pas regarder en arrière, mais se mettre de manière nouvelle en relation avec lui ». Alors, prenons un nouveau sentier, résolument tourné vers la Vie : « La mort du Christ est donc la mort qui met fin à la mort ; le chemin de la Croix conduit à la Résurrection. Cette puissance divine apporte espérance et joie ». Joyeuse Pâques !

En images : les plus belles représentations de la Résurrection

Tags:
Pâques
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.