Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Quand le mur entre les États-Unis et le Mexique devient un terrain de jeu

Blancoires mur mexique
LUIS TORRES / AFP
Partager
L’un est au Mexique, l’autre aux États-Unis, mais qu’importe : la barrière qui les sépare est le pivot qui leur permet de jouer ensemble à la balançoire. De couleur rose fluo, ces balançoires à bascule sont un joli trait d’union entre les deux pays, pourtant séparés par un mur. Passant à travers les barreaux érigés pour marquer la frontière, ces jeux ont été imaginés par deux professeurs californiens afin de témoigner de leur opposition au projet de Donald Trump d’ériger un mur entre les deux pays. Voir ce projet devenir réalité est « l’une des expériences les plus incroyables » a confié Ronald Rael, l’un des deux professeurs, sur Instagram.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

One of the most incredible experiences of my and @vasfsf’s career bringing to life the conceptual drawings of the Teetertotter Wall from 2009 in an event filled with joy, excitement, and togetherness at the borderwall. The wall became a literal fulcrum for U.S. – Mexico relations and children and adults were connected in meaningful ways on both sides with the recognition that the actions that take place on one side have a direct consequence on the other side. Amazing thanks to everyone who made this event possible like Omar Rios @colectivo.chopeke for collaborating with us, the guys at Taller Herrería in #CiudadJuarez for their fine craftsmanship, @anateresafernandez for encouragement and support, and everyone who showed up on both sides including the beautiful families from Colonia Anapra, and @kerrydoyle2010, @kateggreen , @ersela_kripa , @stphn_mllr , @wakawaffles, @chris_inabox and many others (you know who you are). #raelsanfratello #borderwallasarchitecture

Une publication partagée par Ronald Rael (@rrael) le

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
La rédaction d'Aleteia
Quand François rencontre Raoni
Domitille Farret d'Astiès
Dans les pas de Stevenson
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]