Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 26 octobre |
Saint Demetrius
Aleteia logo
home iconPolitique
line break icon

Elections : plus on pratique, moins on vote FN

Paul Malo / Aleteia

elections europeennes 2014 france

Atlantico - Publié le 02/04/15

Un constat : ceux qui se déclarent catholiques voteraient plutôt pour un candidat FN dans un duel avec le PS. Ce n'est pas le cas des plus pratiquants, chez qui par ailleurs le FN n'a fait que 9% au premier tour.

Atlantico, partenaire d’Aleteia, a interrogé Jérôme Fourquet, directeur du Département opinion publique à l’IFOP.

Le premier résultat sur la participation montre que plus la pratique religieuse est assidue, plus la présence au scrutin est importante. Comment expliquer ce lien entre deux pratiques, le vote et la religion, qui n’ont, en principe, pas de rapport direct ?
Jérôme Fourquet : Ce n’est effectivement pas une tendance occasionnelle. On constate, scrutin après scrutin, que les catholiques pratiquants sont parmi ceux qui ont la pratique politique la plus dévelopée. De nombreuses études se sont intéressées à cette question et il apparaît que le catholicisme correspond souvent à une adhésion à un système de valeurs qui intègrent dans la société. Le vote en devient sacralisé et le civisme développé. D’autres éléments explicatifs sont plutôt des « variables cachées » : les catholiques pratiquants sont en effet plus âgés que la moyenne, se retrouvent plus chez les CSP+ et une part importante d’entre eux vivent en province. Toutes ces caractéristiques sont des paramètres qui contribuent à une abstention moindre aux élections. Et on constate d’ailleurs qu’au sein des catholiques pratiquants, il y a même un écart important entre le non-pratiquant et le pratiquant régulier qui participe à 80%.

Environ 41% des catholiques ont voté pour des candidats de droite, et 26% pour le FN, largement plus que la moyenne nationale, soit une surrepérsentation par rapport à la gauche sous-représentée. Comment expliquer cette importance de la droite ? Est-elle nouvelle ?
J. F. :
C’est effectivement une tendance très lourde. On voit que les régions qui ont connu très tôt un déclin de la pratique religieuse votent plus à gauche, alors que les zones qui, à l’époque de la Révolution française, avaient un rapport conflictuel à la République (notamment avec l’obligation des prêtres de jurer fidélité à la Constitution et ne plus reconnaître l’autorité du Pape) sont celles qui votent le plus à droite. On voit également des clivages importants, que ce soit sur la loi de 1905 de séparation de l’Église et de l’État, ou la loi sur l’école libre en 1984 qui sont des moments importants et très clivants. ll y a bien sûr également une proximité au niveau des valeurs, comme la famille traditionnelle, le respect de la hiérarchie, l’importance de l’autorité ou la défiance face à la philosophie des Lumières, qui poussent les catholiques vers la droite. On notera d’ailleurs que ce positionnement n’est pas une tendance universelle : aux États-Unis par exemple, les catholiques sont plutôt marqués à gauche et proches du parti démocrate. Mais bien sûr, là-bas, les catholiques sont minoritaires face aux protestants. Lire la suite sur Atlantico

Tags:
électionsfnFrance
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
JOHN PAUL II
Marzena Devoud
Le jour le plus heureux de la vie de Jean Paul II
2
WEB2-PERE-BRUNO-RAFFARA.jpg
Marthe Taillée
Bruno Raffara, père, grand-père et prêtre
3
Maria Paola Daud
Pourquoi Michel-Ange n’a-t-il jamais terminé cette Pietà ?
4
WEB2-MISSEL-FORMATION-ABBENICO.jpg
Agnès Pinard Legry
Les prêtres se préparent à un grand changement
5
I.Media
Le pape François révèle les pays qu’il visitera dans les prochain...
6
ZITA
Mathilde de Robien
Cette magnifique prière gravée dans les alliances de Charles et Z...
7
WEB2-POITIERS-shutterstock_1857434686.jpg
Bérengère Dommaigné
À Poitiers, un établissement catholique reçoit des menaces
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement