Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 04 août |
Saint Jean-Marie Vianney
home iconActualités
line break icon

Chine : à Wenzhou, écoliers et lycéens interdits de célébrer Noël

Churches of Asia

La rédaction d'Aleteia - Radio Vatican - Publié le 30/12/14

Face à l'ampleur que prend la religion chrétienne, les autorités chinoises ne cessent de se raidir. La preuve à Wenzhou, lors des fêtes de Noël.

C’est sans doute moins le cas dans la partie continentale de la Chine, mais sur les artères les plus fréquentées de Pékin, comme dans une grande partie des centres commerciaux de la côte Est, l’essor des festivités de Noël est de plus en plus manifeste d’année en année. L’ambiance sonore est partout identique : « Jingle
bells » résonne à tue-tête. De jeunes étudiants déguisés en père Noël vous alpaguent pour vous vendre du thé, un canard laqué ou une machine à laver.  Au restaurant, les menus « spécial Noël » font leur apparition, tout comme les soirées Noël dans les boîtes de nuit pékinoises.

Une fête trop occidentale

Pour autant, à Wenzhou, dans la province du Zhejiang, on n’a pas reproché à Noël d’être trop commercial, mais trop occidental, crime bien plus grave aux yeux des autorités chinoises. Dans cette métropole de l’est tant appréciée par les hommes politiques français, c’est sans du fait de la présence d’une importante communauté chrétienne (près d’un million de croyants dans cette « Jérusalem de l’Orient ») que le département de l’Éducation du gouvernement municipal a interdit aux établissements scolaires de célébrer Noël. Mieux vaut, plutôt que de « se concentrer sur les fêtes occidentales », d’« inciter les écoles à porter davantage d’attention aux fêtes traditionnelles chinoises », tel le solstice d’hiver. Tout événement «​ lié à Noël »dans les écoles, collèges et lycées a ainsi été banni.

On se souvient que, depuis janvier 2014, des centaines d’églises de la province du Zhejiang avaient été partiellement ou totalement détruites et plus de 360 croix retirées de force par les autorités locales dans le cadre d’une campagne intitulée « Trois rectifications pour une démolition ».  En mai, après un temple protestant monumental, c’est un important lieu de pèlerinage catholique qui avait été livré aux démolisseurs.

Tags:
chine
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
La mise en garde du pape François contre la « tentation idolâtre ...
2
Lauriane Vofo Kana
Un livre pour garder l’espérance en temps de covid se hisse...
3
C8 Messe 15 août
La rédaction d'Aleteia
La diffusion de la messe du 15 août sur C8 fait réagir
4
Jeanne et Jean Bodet - Bébé Cotignac
Lauriane Vofo Kana
Meurtris par quatre fausses couches, ils accueillent leur « bébé ...
5
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
6
MESSE-TRIDENTINE
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : « L’occasion d’un rapprochement en v...
7
Lauriane Vofo Kana
Pass sanitaire : les processions mariales se tiendront-elles cett...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement