Aleteia

Année de la foi : Les reliques de saint Pierre exposées aux fidèles

Holger Weinandt
Partager
Commenter

Cet événement sans précédent, voulu par le pape François, aura lieu le dimanche 24 novembre, jour de la clôture de l’Année de la Foi

11/11/2013

Pour la première fois, des ossements vénérés comme étant ceux du premier apôtre et fondateur de l‘Eglise, vont être sortis des Grottes de la basilique Saint-Pierre pour être exposées en public.
 
Dans une tribune publiée dans l'édition de samedi du quotidien du Saint-Siège, l'Osservatore Romano, le président du Conseil pontifical pour la nouvelle évangélisation, Mgr Rino Fisichella, précise qu’il s’agira d’un «  ultime geste pour couronner » cette Année de la Foi  ouverte par Benoit XVI en octobre 2012 et qui se refermera en présence du pape le 24 novembre prochain.
 
A cette occasion, quelques jours auparavant (21 novembre), le pape sera allé se recueillir au monastère camaldule de l’Aventin, une des sept collines de Rome, car la foi « vit principalement d’adoration », explique Mgr Fisichella,  et « l’union entre l’action et la contemplation l’un des points cardinaux » de son expression, qui a « toujours besoin d’être réaffirmée ».  (Vatican Insider)
 
L’Année de la foi a donné lieu à de nombreuses célébrations sur la place Saint-Pierre, et fut l’occasion d’un grand nombre de pèlerinages aux pieds des reliques de Saint Pierre, et devant d’autres, dans les Grottes vaticanes, où reposent d’autres papes dont le très populaire Jean Paul II.

Les ossements de l’apôtre ont été découverts sous le pontificat de Pie XII, en 1940, dans une nécropole située sous la basilique à côté d’un monument construit au 4e siècle pour honorer celui qui est considéré comme le premier évêque de Rome et premier pape.

Les papes n’ont jamais attesté que les ossements étaient authentiques. Mais des tests scientifiques dans les années 1950 et 60 avaient conclu à une grande « probabilité » qu’ils soient bien ceux de l’ancien pêcheur de Galilée, selon le pape Paul VI en 1968. Selon la tradition, Pierre avait été crucifié la tête en bas dans les années 64-70, dans le cirque de Caligula, où se trouvent aujourd’hui les jardins du Vatican. (La Croix avec l’AFP).

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]