Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le sanctuaire de Lourdes rouvrira ses portes le 16 mai

WEB2-LOURDES-CORONAVIRUS-AFP-000_1q125g.jpg
Le sanctuaire de Lourdes lors du confinement.
Partager

Le sanctuaire Notre-Dame de Lourdes va rouvrir partiellement ses portes ce samedi 16 mai à 14h pour « les pèlerins individuels de proximité ». « Un grand signe d’espérance », assure Mgr Olivier Ribadeau Dumas, recteur du sanctuaire, mais aussi un appel à l’aide.

Si la limite des 100 kilomètres de déplacement dans le cadre du déconfinement ne permettra pas à tout le monde de s’y rendre, c’est une nouvelle qui saura réchauffer le cœur de milliers de fidèles : le sanctuaire Notre-Dame de Lourdes, qui avait fermé le 17 mars, va rouvrir ses portes ce samedi 16 mai de 14h à 18h. Seul l’Accueil Notre-Dame, un lieu médicalisé habituellement réservé à l’accueil des malades venus faire un pèlerinage à Lourdes entre Pâques et Novembre, est resté ouvert pendant le confinement afin d’accueillir, à la demande du préfet des Hautes-Pyrénées, des malades du covid-19.

Les piscines restent fermées mais les membres de communautés religieuses de Lourdes, aidées par un marquage au sol, accompagneront par groupe de dix les personnes souhaitant se rendre à la Grotte. Concrètement, le port du masque est obligatoire dans le sanctuaire et les distances devront être respectées entre chacun. Les chapelains maintiennent la prière continue à la Grotte et proposent le sacrement de la réconciliation à l’église Sainte-Bernadette, dans le respect des distances entre les personnes.

8 millions d’euros de pertes prévues

Recteur du sanctuaire, Mgr Olivier Ribadeau Dumas a tenu à saluer le « signe d’espérance » que représente cette réouverture partielle. Mais c’est aussi un douloureux appel à l’aide. Avec quelque 8 millions d’euros de pertes prévues, le sanctuaire de Lourdes connaît un déficit historique. « Depuis le début de la crise, chaque jour les pèlerinages organisés annulent leur participation », détaille le sanctuaire qui entrevoit « une saison quasi blanche, dépourvue de la présence des pèlerins malades ». Le Frat des lycéens, le Pèlerinage militaire international (PMI)… Au total plus de 75% des pèlerinages de 2020 à Lourdes sont annulés, avait indiqué mi-avril François-Xavier Brunet, président de la Chambre de commerce et d’industrie de Tarbes, lors d’une conférence de presse.

Sans la présence des pèlerins, sans leurs offrandes sur place, le sanctuaire ne peut pas vivre. Un constat d’autant plus dur que le sanctuaire venait de retrouver l’équilibre financier. Faisant donc appel à la générosité des fidèles, Mgr Olivier Ribadeau Dumas rappelle aussi le rôle du sanctuaire : « Les innombrables témoignages et intentions de prière qui nous arrivent confirment que le rôle de ce Sanctuaire est d’être un cœur battant de prière pour le monde et avec le monde ».

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]