Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Mon Carême Laudato si’ : défi n°36, se mettre en Sa présence

Rawpixel/Shutterstock
Partager

En se conformant au Christ, l’homme « fait également du bien à la Création », a expliqué le pape François dans son message de Carême 2019. À la suite du souverain pontife, Aleteia vous propose chaque jour du Carême un défi pour prendre soin de notre « maison commune ». Aujourd’hui, se mettre en Sa présence.

Alors que débute la Semaine sainte, la Passion du Christ est toute proche. Ce mardi saint, la liturgie se concentre sur Jésus annonçant la trahison de Judas et le déni de Pierre : « L’un de vous me livrera… Le coq ne chantera pas avant que tu m’aies renié trois fois » (Jn 13, 21-33.36-38). Du début de la Passion à sa crucifixion, Jésus va beaucoup souffrir dans sa chair. Mais que dire de cette souffrance qui transperce le cœur et l’âme, celle de la trahison d’un apôtre et de l’abandon d’un ami ? Aujourd’hui encore, cette situation trouve un écho dans nos vies. Il est tellement facile d’oublier de prier, de ne pas de bloquer une heure le week-end pour assister à la messe, de ne pas oser dire ce en quoi on croit, de préférer la facilité à l’enseignement du Christ. Chacun à sa manière, nous agissons parfois comme Judas ou Pierre.

À partir d’aujourd’hui, Aleteia vous invite à vous rendre dans un lieu où vous aimez retrouver le Seigneur. Mettez-vous simplement en sa présence, ne serait-ce que quelques minutes. Prosternez-vous devant Lui et inclinez-vous avec votre cœur, votre intelligence et votre volonté. Vous pouvez aussi prendre vos dispositions pour participer aux offices de la Semaine sainte. Pour prolonger votre méditation, vous pouvez participer à une communauté de prière proposée par Hozana ou relire la prière d’abandon de Charles de Foucauld :

Mon Père, je m’abandonne à toi,
fais de moi ce qu’il te plaira.
Quoi que tu fasses de moi, je te remercie.

Je suis prêt à tout, j’accepte tout.
Pourvu que ta volonté se fasse en moi,
en toutes tes créatures,
je ne désire rien d’autre, mon Dieu.

Je remets mon âme entre tes mains.
Je te la donne, mon Dieu, avec tout l’amour de mon cœur,
parce que je t’aime,
et que ce m’est un besoin d’amour de me donner,
de me remettre entre tes mains, sans mesure,
avec une infinie confiance,
car tu es mon Père.

Les conseils des grands saints pour combattre paresse et procrastination

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]