Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Mon Carême Laudato si’ : défi n°34, chercher une unité de vie

WOMAN PRAYING
PIXABAY
Partager

En se conformant au Christ, l’homme « fait également du bien à la Création », a expliqué le pape François dans son message de Carême 2019. À la suite du souverain pontife, Aleteia vous propose chaque jour du Carême un défi pour prendre soin de notre « maison commune ». Aujourd’hui, chercher une unité de vie.

Cela vous est peut-être déjà arrivé : défendre ardemment le tri sélectif et glisser discrètement une bouteille en verre dans votre poubelle classique car vous n’aviez pas le temps (ou l’envie) de descendre en bas de votre immeuble pour la jeter dans le bon contenant, clamer haut et fort que la médisance est la pire des choses et critiquer incidemment un de vos amis dans son dos ou encore défendre des valeurs dans votre vie privée qui ne se retrouvent absolument pas dans votre travail… Et oui, il n’est pas toujours facile d’être en accord avec soi-même, de faire en sorte que ses actes soient en cohérence avec ses paroles et ses pensées. Pourtant, c’est bien à une unité de vie que l’être humain est appelé.

Lire aussi : Comment font les gens heureux pour être heureux ?

Pour ce nouveau jour de Carême, Aleteia vous invite dans un premier temps à (re)trouver une unité en soi. Réfléchissez à une grande division en vous, entre deux tendances, deux aspirations ou deux désirs opposés. Au lieu de vous en inquiéter, considérez-les pacifiquement et essayez de les comprendre : pourquoi persistent-elles ? Qu’est-ce qui dépend de votre nature et qu’est-ce qui dépend de votre volonté ? Vous pouvez ensuite les confier au Seigneur. Dans un second temps, comme le proposent les enseignements du parcours Zachée, essayez d’imaginer une manière de faire l’unité autour de vous : famille, entreprise, association, paroisse mais aussi au niveau de votre ville, de votre pays ou de l’Europe. Réfléchissez aux principales sources de divisions et à la manière dont vous participez vous-même à ces divisions ou, au contraire, à la manière dont vous œuvrez pour l’unité.

Lire aussi : Mon Carême Laudato si’ : défi n°33, oser la rencontre

Lire aussi : Mon Carême Laudato si’ : défi n°32, se réconcilier

Lire aussi : Mon Carême Laudato si’ : défi n°31, accueillir et exercer l’autorité

Lire aussi : Mon Carême Laudato si’ : défi n°30, choisir de ralentir

Lire aussi : Mon Carême Laudato si’ : défi n°29, concevoir ses déplacements autrement

Lire aussi : Mon Carême Laudato si’ : défi n°28, s’accepter et rendre grâce

Lire aussi : Mon Carême Laudato si’ : défi n°27, semer la joie par le sourire

15 conseils bibliques pour être heureux
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]