Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 26 mai |
Saint Philippe Neri
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Le jour où les Américains bombardèrent la villa du Pape

Castel Gandolfo

Musées du Vatican

Castel Gandolfo

Camille Dalmas - publié le 08/04/24

Les Musées du Vatican proposent actuellement une exposition qui retrace un épisode méconnu de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale : le bombardement tragique des villas du pape le 10 février 1944 à Castel Gandolfo.

22 janvier 1944 : les forces alliées débarquent par surprise à Anzio, à 50 kilomètres au sud de Rome. Les armées nazies présentes en Italie réagissent rapidement et bloquent le passage vers la capitale en positionnant leurs armées entre la mer tyrrhénienne et les monts Albains. Ce petit massif volcanique devient soudainement un lieu stratégique, avec au sud-ouest le front d’Anzio, et à l’est le front du Mont-Cassin. Des villes entières, dans la plaine, sont alors rasées par les B-17 américains, notamment celle d’Albano. Des milliers d’Italiens qui habitent dans la plaine littorale vont chercher refuge dans les hauteurs des villages des Monts Albains et en particulier dans la petite ville de Castel Gandolfo, située à 20 km au sud de Rome.

Castel Gandolfo 1944
La villa du Pape devient un “village de réfugiés”.

Ils viennent y chercher la protection du pape Pie XII, qui les accueille en nombre aussi bien dans la villa pontificale – sa résidence d’été – que dans d’autres bâtiments dont un appartenant à la Propaganda Fide – l’entité du Vatican qui s’occupe de l’activité missionnaire de l’Église. Le pape Pie XII, en accord avec les responsables des lieux, autorise alors l’accueil de près de 12.000 personnes dans ces lieux où l’extra-territorialité devrait assurer, en théorie, une certaine sécurité. “Le pape suit de près l’accueil des réfugiés”, explique Luca Carboni, archiviste des Archives apostoliques du Vatican, qui a dirigé l’exposition installée dans la villa pontificale de Castel Gandolfo. Les familles s’installent partout où on peut leur donner un abri : dans les palais, dans les jardins, sous les voûtes de Piranèse… Un véritable “village de réfugiés” se forme.

Castel Gandolfo 1944
Sous le feu des bombes, de nombreuses personnes cherchent la protection du pape Pie XII à Castel Gandolfo.

Les 36 nouveaux-nés de la chambre papale

Mais les bombardiers des Alliés pilonnent toute la région et même parfois les territoires du Saint-Siège. Le pire advient le 10 février 1944 quand un déluge de bombes tombe sur la villa de la Propaganda Fide. Le bilan est terrible : plus de 500 morts, dont de nombreux enfants. “Un traumatisme pour les habitants de la région, qui entretiennent encore la mémoire de leurs morts aujourd’hui”, assure Luca Carboni. Bien qu’aucun soldat n’ait été admis dans les villas pontificales, les Américains avaient en fait reçu des informations selon lesquelles elles étaient “pleines de nazis”. Aujourd’hui encore, une association des familles de victimes milite pour que l’acte soit reconnu comme un crime de guerre.

Castel Gandolfo 1944
De nombreux enfants sont nés sous les bombes à Castel Gandolfo.

Après l’attaque, les équipes du Pape s’organisent pour venir en aide aux nombreux blessés, occupant certaines pièces des appartements pontificaux pour abriter un hôpital. Dans la chambre personnelle du pape, transformée en salle d’accouchement, 36 enfants voient même le jour, et beaucoup prendront les noms du pontife – Eugenio Pio ou Pio Eugenio – en hommage à Pie XII, Eugenio Pacelli. En mémoire de cette histoire méconnue survenue il y a 80 ans, les Musées du Vatican ont rassemblé les traces de cet épisode particulièrement douloureux qui eut un impact important sur l’attention accordée par le pape au sort des réfugiés de guerre. Quelques mois après la tragédie, Pie XII avait en effet décidé de leur venir en aide en fondant la commission pontificale d’Assistance aux réfugiés le 18 avril 1944.

Pratique

Depuis le 10 février, cette exposition est intégrée de façon permanente au circuit de visite de la villa pontificale de Castel Gandolfo, au sud de Rome.

Les appartements du pape à Castel Gandolfo :

Tags:
Castel GandolfoHistoirePape Pie XIISeconde guerre mondialeVatican
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-2.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement