Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 24 avril |
Saint Fidèle de Sigmaringen
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Consternation après le vol du Saint-Sacrement dans une église près de Rouen

église val de la haye

Google Street View

Eglise Saint-Jean-Baptiste, Val-de-la-Haye (Seine-Maritime)

Cécile Séveirac - publié le 27/02/24

Deux églises du diocèse de Rouen ont été cambriolées les samedi 24 et dimanche 25 février 2024. L'une d'entre elles, l'église Saint-Jean Baptiste au Val-de-la-Haye, a été l'objet d'une grave profanation puisque les hosties consacrées ont été volées.

“Ramenez les hosties”. C’est ce qu’implore le diocèse de Rouen, deux jours après le vol du Saint-Sacrement qui a eu lieu dans l’église Saint-Jean Baptiste au Val-de-la-Haye, petite commune de 700 âmes. Dans cette église ainsi que dans celle de Saint-Antonin à Hautot-sur-Seine, deux cambriolages ont eu lieu samedi 24 et dimanche 25 février, laissant les paroissiens et le diocèse en état de choc. “L’archevêque de Rouen et le curé ainsi que les paroissiens sont meurtris par cet acte de profanation”, écrivent Mgr Dominique Lebrun et l’abbé Henri Delavenne. Plusieurs objets sacrés ont été volés, mais c’est bien le vol des hosties consacrées qui inquiète par-dessus tout les fidèles et leurs pasteurs.

“Les auteurs de ce sacrilège ont violé ce qu’il y a de plus saint pour les catholiques”, se désole encore le diocèse de Rouen avant de lancer un “appel à la conscience des voleurs” : “Ramenez les hosties d’une valeur inestimable. C’est le corps du Christ qui est atteint en plein carême, période om les chrétiens se souviennent de sa passion”, rappellent-ils ainsi. Des plaintes ont été déposées auprès de la gendarmerie et une messe de réparation est prévue le samedi 16 mars en l’église Saint-Jean-Baptiste. Il s’agit de la troisième profanation dans le diocèse de Rouen en l’espace de quelques mois : en novembre 2023, la basilique du Sacré-Cœur avait prise pour cible par des vandales, retrouvée sans dessus-dessous au petit matin. Le Saint-Sacrement était cependant resté indemne.

Les hosties consacrées, vrai corps du Christ

De toutes les profanations, celle qui touche aux hosties consacrées est la plus grave pour les catholiques. Les hosties et le vin consacrés des mains du prêtre lors de la messe sont le corps et le sang du Christ, réellement présent dans les espèces eucharistiques. L’Église appelle ce grand miracle la transsubstantiation : le Christ ne s’ajoute pas à une réalité existante, il en prend la place, même si les apparences des espèces demeurent. Pour mémoire les chiffres du ministère de l’Intérieur recensaient en 2021 “1.659 actes antireligieux”, dont 857 actes antichrétiens.

Tags:
ÉgliseFrancehostieprofanation
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement