Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 24 juin |
Saint Jean Baptiste
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

À Rouen, la basilique du Sacré-Cœur sauvagement profanée

Rouen, église, France, basilique

Google Street View

Basilique du Sacré-Cœur située à Rouen.

Cécile Séveirac - publié le 16/11/23

La basilique du Sacré-Cœur de Rouen a été gravement vandalisée dans la nuit du 14 au 15 novembre. Si le Saint-Sacrement n'a pas été dérobé, l'autel et le chœur ont été profanés. Une messe de réparation est prévue jeudi 16 novembre en présence de l'archevêque de Rouen.

La basilique du Sacré-Cœur de Rouen a été ciblée par de graves actes de vandalisme après une effraction dans la nuit du 14 au 15 novembre. “Son état est absolument épouvantable”, se désole le père Geoffroy de la Tousche, curé de la paroisse Notre-Dame de Rouen, dans une vidéo publiée le 15 novembre sur Instagram.

Selon les informations de Paris Normandie, l’église a été retrouvée sans dessus-dessous par le sacristain de la paroisse alors qu’il s’y rendait aux alentours de 10 heures du matin. Une statue a été cassée, des vases sacrés volés et l’autel a été profané avec une violence qui laisse sans voix. Le tabernacle a été descellé, ce qui a défoncé les marches du chœur, détaille notamment père Geoffroy de la Tousche à Aleteia. “Ils ont essayé d’ouvrir tous les coffres, les tabernacles, et sont même allés regarder dans la boite à chaussures où l’on met habituellement les intentions de prière”, explique-t-il encore. Le Saint-Sacrement est resté indemne et n’a pas été volé. Une messe de réparation sera célébrée par Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, jeudi 16 novembre à 18h30, suivie de deux heures d’adoration eucharistique.

View this post on Instagram

A post shared by Paroisse de Rouen Centre (@cathorouen)

Un million d’euros de dégâts

La police est venue relever les empreintes dans l’édifice et une plainte a été déposée. Les dégâts sont évalués par à un million d’euros par le maire de la ville, Nicolas Mayer-Rossignol. Une somme que la paroisse et le diocèse devront dégager seuls, puisque la basilique a été construite après la loi de 1905 concernant la séparation des Églises et de l’État. Les paroissiens sont très choqués, mais se mobilisent pour assurer la sécurité de leur église, précise le prêtre. “Nous avons décidé de mettre en place un système de relais pour la protection de l’église, des paroissiens ont dormi à l’intérieur dans la nuit qui a suivi les faits et nous procèderons ainsi jusqu’à la mise en place de nouvelles serrures. Au milieu de ce drame, les catholiques prouvent qu’ils sont capables de se soutenir et de s’organiser pour protéger leur église”, relève père Geoffroy de la Tousche, qui explique par ailleurs avoir reçu plusieurs messages de soutien du maire, ou encore de l’adjointe patrimoine de la ville. Pour le prêtre, la motivation première de l’effraction n’est pas la volonté de nuire aux catholiques de Rouen. “Je ne pense pas qu’il s’agisse d’un acte antichrétien dans le sens où ils sont entrés pour chercher de l’argent, qu’ils n’ont d’ailleurs pas trouvé”, affirme-t-il.

profanation sacré coeur de Rouen
Le tabernacle a été arraché de son emplacement et projeté à terre.

Les profanations d’églises catholiques sont de plus en plus fréquentes en France ces dernières années. Le 17 mars 2022, un rapport parlementaire a ainsi relevé une “gravité croissante” des actes anti-religieux en France, avec 857 faits antichrétiens, 589 faits antisémites, et 213 faits antimusulmans pour l’année 2021. Des chiffres que le Sénat considérait déjà sous-estimés en raison de la difficulté à recenser l’ensemble des actes de violence dirigés contre les religions. Le 7 novembre 2023, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin rappelait par ailleurs dans une interview sur l’antenne de Sud Radio que les actes antichrétiens sont les plus nombreux chaque année : “Je voudrais ici le redire. On en parle très peu, mais ce sont les actes antichrétiens qui sont les plus importants dans notre pays”.

Tags:
ÉgliseFranceprofanationvandalisme
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement