Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 25 février |
Saint Nestor de Pamphylie
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

« Ça ne peut plus durer ! » Les dégradations d’églises en Guadeloupe augmentent

CATHEDRALE-POINT-A-PITRE-shutterstock_1619602033.jpg

Shutterstock I chromoprisme

Cathédrale de Point-à-Pitre (Guadeloupe).

Bérengère de Portzamparc - publié le 09/02/24

L'évêque de Guadeloupe, Mgr Philipppe Giougou, s’inquiète des hausses des dégradations dans les églises de son diocèse, près d’une dizaine en quelques mois. Il demande à ses fidèles d’être encore plus présents pour témoigner et être toujours plus missionnaires.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

Ordonné en juillet 2023, Mgr Philipppe Giougou, l’évêque du diocèse de Basse-Terre et Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), a fait part début février de son inquiétude quant à la hausse des dégradations d’églises dans son diocèse. Depuis son arrivée, il n’est pas rare que des églises soient pillées et profanées, et depuis ces quatre derniers mois, cela arrive de plus en plus régulièrement. « Ça ne peut plus durer, il faut que ça cesse », a-t-il témoigné à Vatican News, confirmant une « accélération depuis trois ou quatre mois de faits contre les églises ».

Mgr Giougou s’en étonne d’autant plus que les églises sont souvent pleines. Mais il dit assister, « comme un peu partout dans la société », à une montée de la violence et de l’insécurité. Cambriolages, pillages, dégradations, et même profanations dans les églises et les presbytères, les chiffres sont clairement en augmentation, avec une moyenne de deux par mois. D’où son inquiétude, même s’il tient à préciser qu’il n’a jamais reçu de menace ni ressenti une quelconque hostilité envers les catholiques de Guadeloupe, qui forment la communauté religieuse majoritaire sur l’île.

« Ouvrons nos églises « 

C’est donc en s’adressant à ses fidèles qu’il propose plus de vigilance et plus de présence pour un témoignage missionnaire dans les nombreux lieux de cultes de l’île. « Mon message, c’est : ouvrons nos églises. Parce qu’on sait qu’elles sont un lieu à la fois de silence et un lieu d’intériorité. On a souvent des témoignages de gens qui entrent dans une église et qui font une expérience forte ». Un beau message missionnaire qui pourrait s’adresser aux fidèles de métropole, où les profanations d’églises catholiques sont malheureusement de plus en plus fréquentes ces dernières années.

Un rapport parlementaire relevait ainsi en mars 2022 une « gravité croissante » des actes anti-religieux en France, avec 857 faits antichrétiens, 589 faits antisémites, et 213 faits antimusulmans pour l’année 2021. Des chiffres que le Sénat considérait déjà sous-estimés en raison de la difficulté à recenser l’ensemble des actes de violence dirigés contre les religions. Le 7 novembre dernier, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, rappelait par ailleurs dans une interview sur l’antenne de Sud Radio que les actes antichrétiens sont les plus nombreux chaque année : « Je voudrais ici le redire. On en parle très peu, mais ce sont les actes antichrétiens qui sont les plus importants dans notre pays ». La Guadeloupe ne fait donc pas figure d’exception.

Tags:
FrancePersécutionsprofanation
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement