Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 03 mars |
Saint Guénolé
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Face à la colère des agriculteurs, les évêques affirment leur soutien

MANIFESTATION-AGRICULTEURS-AFP-

Delphine Lefebvre / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Manifestation d'agriculteurs en France, janvier 2024.

Cécile Séveirac - publié le 25/01/24 - mis à jour le 26/01/24

Alors que la détresse et la colère submergent le monde agricole, actuellement en pleine mobilisation pour faire valoir ses droits, plusieurs évêques de France ont tenu à faire part de leur soutien aux agriculteurs.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Leur métier est noble, leur mission est vitale et pourtant, les agriculteurs de France se sentent plus que jamais oubliés, pour ne pas dire méprisés. Face à cette colère sourde que plus rien ne semble pouvoir étancher, les évêques de France ont tenu à exprimer leur compassion à la filière agricole. Tous remercient les agriculteurs pour leur travail acharné et se font l’écho de leurs demandes. « Amis agricultrices et agriculteurs, nous voulons vous apporter notre soutien vous qui manifestez dans le pays, en réclamant justice et considération pour votre profession », assurent ainsi les évêques des diocèses de Carcassonne et Narbonne, Mende, Montpellier, Nîmes et Perpignan dans une déclaration du 25 janvier.

« Vous n’êtes pas des inconnus pour nous (…) Nous vous admirons, chacune et chacun, dans l’exercice d’une profession difficile que vous vivez avec passion. (…) Nous voudrions vous dire à quel point nous sommes solidaires avec vous dans votre légitime attente de pouvoir vivre dignement de votre travail. » Tout en faisant part de leur préoccupation et de leur tristesse face à ce sentiment d’abandon vécu par les agriculteurs, les évêques réclament que « soit reconnu le caractère vital de [leur] profession pour nos familles, notre pays », et la mise en œuvre de « mesures urgentes au niveau national et européen. »

Nous entendons votre colère, nous partageons votre tristesse.

Une déclaration rejointe par celle du père Eric Lorinet, administrateur du diocèse de Valence. « Beaucoup d’agriculteurs sont chrétiens, proches de notre Église catholique dans la Drôme (…) Notre territoire présente des réalités différentes et certaines de nos 22 paroisses sont très rurales », déclare-t-il avant d’encourager « nos diocésains, les prêtres, les diacres et les fidèles, à être à leur écoute partout sur le territoire drômois, à prier particulièrement pour tous ceux qui sont concernés par cette situation de crise et à leur porter une attention spéciale. » Les évêques bretons ne sont pas en reste. La Bretagne, terre de culture et d’élevage, est fortement concernée par les blocages et soulèvements des agriculteurs. « Nous entendons votre colère », assurent-ils, « nous partageons votre tristesse ». « Il est normal que justice vous soit faite en vous permettant de vendre votre production sans que celle-ci ne soit concurrencée par des productions venant de l’étranger », affirment encore les prélats.

Le 26 janvier, Mgr Jacques Habert, évêque de Bayeux et Lisieux, a tenu à remercier les agriculteurs de sa région pour « l’excellence de [leur] travail », et les assurer de sa compréhension. »Avec tous les chrétiens du Calvados, je suis à vos côtés fraternellement et dans la prière », achève l’évêque.

Un désarroi profond

Depuis mi-janvier 2024, les agriculteurs et éleveurs de France multiplient les actions sur le territoire pour faire entendre leur voix. Mardi 23 janvier, la mort brutale d’Alexandra Sonac, jeune mère de famille agricultrice d’une trentaine d’années, et de sa petite fille de 12 ans, près de Pamiers, a endeuillé ce mouvement. Épuisés par une sous-rémunération, une hausse des charges, un carcan législatif et des normes administratives toujours plus strictes, les agriculteurs et éleveurs expriment depuis de nombreuses années un sentiment d’abandon et un manque de reconnaissance pour leur profession. D’année en année, des exploitations agricoles ferment, sans parler du risque de suicide, particulièrement élevé : un rapport d’information déposé le 17 mars 2021 par la Commission des affaires économiques du Sénat fait ainsi ressortir que « la surmortalité par suicide en agriculture reste particulièrement prégnante ».

Ce n’est pas la première fois que l’Église catholique en Occitanie manifeste sa solidarité à l’égard des travailleurs de la terre. En novembre 2023, Mgr Bruno Valentin s’était rendu à la manifestation des vignerons à Narbonne, qui dénonçaient les grandes difficultés de la filière viticole. « L’Église reste à vos côtés dans cette crise comme depuis plus d’un siècle à chaque moment difficile. La mobilisation de tous, et notamment des services de l’État, est nécessaire pour soulager les souffrances présentes et ouvrir de nouveaux horizons d’Espérance« , avait-il ainsi déclaré. Plus largement, l’Église catholique en France se positionne régulièrement en faveur des professions agricoles et viticoles : en 2017, le Conseil permanent de l’Église de France avait partagé son inquiétude de voir dépérir le monde agricole, mentionnant tout particulièrement les éleveurs. « Qui peut rester sourd au désespoir de nombreux agriculteurs qui ne nourrissent plus l’espoir de vivre de leur travail ? On ne peut rester indifférent devant les dérives d’une économie qui ne met pas l’homme au centre de ses choix », déplorait-il. En février 2018, 25 évêques se rendaient au Salon international de l’agriculture pour manifester leur soutien.

Tags:
AgricultureFrancePolitique
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement