Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 23 juin |
Sainte Etheldrede
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

François poursuit son enseignement sur les vices et les vertus

Pope Francis Audience Jan 03 2024 paul VI Hall

Antoine Mekary | ALETEIA

Le pape François lors de l'audience générale du 3 janvier 2024.

I.Media - publié le 03/01/24

Lors de la première audience générale de 2024, mercredi 3 janvier, le pape François a rappelé que c'est bien la lutte contre les tentations qui est au cœur de la vie spirituelle. "La vie spirituelle du chrétien n’est pas paisible, linéaire et sans défis, mais, au contraire, elle exige une lutte constante", a-t-il enseigné.

“La vie spirituelle du chrétien n’est pas paisible, linéaire et sans défis, mais, au contraire, elle exige une lutte constante”, a expliqué le pape François lors de la première audience générale de l’année 2024, tenue le 3 janvier en salle Paul VI. Après avoir initié le 27 décembre un nouveau cycle d’enseignements sur les vices et les vertus, le pape François s’est arrêté sur l’importance de la purification des péchés. “Ce n’est pas un hasard si la première onction que tout chrétien reçoit dans le sacrement du baptême – l’onction catéchuménale – est inodore et annonce symboliquement que la vie est un combat”, a encore rappelé le Pape.

Pour illustrer son propos, François a fait une analogie avec les lutteurs grecs et romains. “Dans l’Antiquité, les lutteurs étaient entièrement oints avant la compétition, à la fois pour tonifier leurs muscles et pour rendre leur corps insaisissable par l’adversaire.” Ainsi, “l’onction des catéchumènes fait immédiatement comprendre que le chrétien n’est pas épargné par la lutte : son existence, comme celle de tous les autres, devra descendre dans l’arène, car la vie est une succession d’épreuves et de tentations”, a-t-il averti. Chaque chrétien doit donc “lutter contre ses tentations“, et personne ne peut prétendre ne pas en avoir, a-t-il souligné. 

S’appuyer sur le Christ, qui relève le pécheur

Le Christ lui-même a montré l’exemple en se faisant baptiser dans les eaux du Jourdain. François a relevé que cet épisode de soumission du Messie à un “rite de purification” a quelque chose de “déconcertant”, y compris pour Jean le Baptiste, qui réplique à Jésus, selon le récit de l’Évangile de Matthieu : “C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et c’est toi qui viens à moi !”. 

Jésus est ainsi un Messie différent de celui qui avait été imaginé : “Il n’incarne pas le Dieu en colère et ne convoque pas au jugement, mais, au contraire, il fait la queue avec les pécheurs”, preuve que “Jésus ne nous laisse pas seuls”. “Il comprend ton péché et le pardonne”, a insisté le Pape, car Il est là pour relever le pécheur face à tous les “dérapages” de la vie, à condition de lui offrir un “cœur ouvert”. Le pape François a conclu sa brève intervention, très largement improvisée, en invitant à répéter cette prière : “Seigneur, ne t’éloigne pas de moi”.

Tags:
Audience généralePape FrançoisVatican
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement