Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 05 mars |
Sainte Olive
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Endommagé, le Val de Grâce en appelle la générosité des particuliers

VAL DE GRACE

© BORIS HORVAT / AFP

Vue aérienne du Val-de-Grâce.

Bérengère de Portzamparc - publié le 10/12/23

Lors de l'explosion de la rue Saint-Jacques à Paris, le 21 juin dernier, l’église Notre-Dame de la Nativité du Val de Grâce avait subi d'importants dégâts, fragilisant l'ensemble de l’édifice. Un appel aux dons est lancé depuis ce 8 décembre, via la Fondation du patrimoine, pour restaurer ce joyau marial.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Le mercredi 21 juin dernier, une forte explosion avait eu lieu à Paris, rue Saint-Jacques, à proximité de l’église du Val-de-Grâce, provoquant la mort de trois personnes et de très importants dégâts matériels notamment dans l’église Notre-Dame de la Nativité du Val de Grâce. Si l’État s’est engagé à prendre en charge près de 1,5 millions d’euros de travaux, c’est au tour des particuliers d’être appelés à la générosité pour participer à sa restauration. Le ministère des Armées, propriétaire des lieux, vient ainsi de lancer, ce vendredi 8 décembre, avec la Fondation du Patrimoine, une grande collecte de 500.000 euros pour participer à la restauration de ce joyau baroque, voulu par Anne d’Autriche en remerciement de la naissance de Louis XIV.

Depuis la terrible explosion du mois de juin, c’est en effet l’ensemble de l’édifice qui a été fragilisé. Quinze verrières de l’église ont été soufflées par la déflagration dans la nef, le chœur et l’avant-chœur des Religieuses (où se trouve aujourd’hui le musée du service de santé des armées), mais aussi dans la chapelle Sainte-Anne (chapelle de l’orgue) et la tour-lanterne d’accès. De plus, le baldaquin monumental en marbre et bois doré, datant du XVIIème siècle, et classé monument historique, a vu des éléments architecturaux tomber au sol. Quant à l’orgue Cavaillé-Coll, également classé Monument Historique, il a subi les dommages collatéraux suite à l’explosion (humidité, poussière, secousses). Tout cela nécessite des travaux de consolidation et de restauration très importants.

Messes dominicales

Depuis 1793, l’abbaye du Val de Grâce accueille un hôpital militaire d’enseignement et une école militaire de médecine qui forme, encore aujourd’hui, les praticiens du Service de santé des armées. L’église Notre Dame de la Nativité est quant à elle affectée au diocèse aux Armées et des messes y sont célébrées chaque dimanche, quand ce ne sont pas des mariages ou des enterrements du personnel militaire. L’église accueille également des concerts gratuits et renommés, chaque premier dimanche du mois. En participant à la rénovation de l’ensemble, c’est permettre de sécuriser un patrimoine historique, chef d’œuvre de l’art baroque, et qui accueille encore aujourd’hui des activités cultuelles et culturelles, au cœur de la capitale. 

Tags:
ÉgliseFranceParisPatrimoine
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement