Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 23 octobre |
Saint Jean de Capistran
Aleteia logo
home iconSpiritualité
line break icon

Pourquoi de brillants prêcheurs se mettent à genoux devant Marie ?

Pèlerinage du Rosaire

Facebook official page Pèlerinage du Rosaire

Pèlerinage du Rosaire à Lourdes du 6 au 9 octobre 2021.

Marzena Devoud - Publié le 05/10/21

Depuis plus de 100 ans, l’Ordre des prêcheurs part à Lourdes pour le traditionnel pèlerinage du Rosaire. Chaque année, accompagnant des personnes malades, les dominicains s'inclinent devant la Vierge Marie. Comme si les paroles humaines se montraient trop fragiles pour faire écho avec justesse du mystère de Dieu...

Organisé depuis 1908 par l’Ordre des prêcheurs, le pèlerinage du Rosaire 2021 débutera ce mercredi 6 octobre à Lourdes pour trois jours. Si le pèlerinage rassemble chaque année près de 20.000 personnes, elles seront environ 10.000 cette année en raison des restrictions sanitaires liées au risque de propagation du Covid-19. Clôturant la saison des grands pèlerinages de l’été autour de la fête du Rosaire (le 7 octobre), ce pèlerinage traditionnel est pour la famille dominicaine l’occasion de prier devant la Vierge Marie.

On pourrait se demander pourquoi les prêcheurs brillants se mettent chaque année à genoux devant Notre-Dame de Lourdes ? Pourquoi les plus belles paroles humaines se montrent si fragiles devant elle ? Pourquoi se confier ainsi à son intercession ?

Le frère Raphaël de Bouillé, directeur délégué aux jeunes du pèlerinage du Rosaire 2021 y répond avec une clarté lumineuse : « Sans la prière à l’intercession de Marie et sans la grâce de Dieu, nous serions incapables de prêcher l’Evangile et de témoigner de l’espérance de Dieu dans les situations parfois terriblement difficiles que les gens peuvent vivre », explique-t-il à Aleteia.

Nos larmes sont la seule expression possible pour dire que Dieu est en train de faire quelque chose d’extraordinaire. Il n’y a pas de mots, juste les larmes.

Le pèlerinage du Rosaire amène chaque année non seulement des personnes valides mais aussi des personnes malades pour qui c’est peut-être le dernier pèlerinage. « Soit parce qu’elles savent qu’elles vont mourir soit parce qu’elles n’auront plus la force de revenir », explique le frère Raphaël. Si autrefois les gens allaient à Lourdes pour demander des grâces de guérison, ils viennent aujourd’hui parce qu’on y prend soin d’eux : Ce que Dieu donne, que la médecine ne donne pas toujours, c’est de placer tout ce qui fait notre vie dans le chemin d’espérance.

Une fragilité habitée

A Lourdes, pour le dominicain, la fragilité effleure quelque chose du Royaume de Dieu. C’est ce qui bouleverse les jeunes qui viennent au pèlerinage. En accompagnant les personnes en grande fragilité, bien souvent loin de la foi, ils sont saisis de voir les gens fragiles et heureux. « Je pense à une dame pèlerin qui avait de l’arthrose, sa main était tellement tordue qu’elle tenait très difficilement un cierge. Un étudiant lui a demandé : ‘Madame, voulez-vous qu’on prie pour vous devant la Grotte ?’ Et elle lui a répondu à l’instant même : Mais non, pas du tout, on va prier pour ma petite fille qui passe son bac!’ Sa fragilité était habitée… La foi ne change pas, elle ne fait pas que nous devenons moins fragiles, mais elle nous change parce qu’elle nous remplit d’espérance et de la joie que Dieu nous donne », souligne encore le frère Raphaël.

Le paradoxe du pèlerinage du rosaire à Lourdes c’est peut-être cette réalité mystérieuse qui surprend tout le monde : les larmes des frères dominicains et celles des autres pèlerins. « On sent que Dieu, avec l’intercession de la Vierge Marie, transforme les choses. Mais on n’a pas encore les mots pour pouvoir le dire. Nos larmes sont la seule expression possible pour dire que Dieu est en train de faire quelque chose d’extraordinaire. Il n’y a pas de mots, juste les larmes », conclut-il.

Pour suivre le pèlerinage du Rosaire de nombreuses retransmissions vidéos en direct ou en replay sont proposées pendant ces trois jours de pèlerinage, sur différents sites partenaires et notamment la chaîne Youtube

Tags:
dominicainsLourdesPèlerinagerosaire
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
2
WEB2-Bishop_Michael.jpg
Agnès Pinard Legry
Admirateur de Benoît XVI, un évêque anglican devient catholique
3
Bérengère Dommaigné
Sœur André, la reine des youtubeuses
4
Hugues Lefèvre
À Rome, Jean Castex célèbre les relations entre la France et l’Ég...
5
Camille Dalmas
Jean Castex reçu par le pape François
6
ZITA
Mathilde de Robien
Cette magnifique prière gravée dans les alliances de Charles et Z...
7
WEB2-MAGDELEINE-HUTIN-ciric_201343.jpg
Raphaëlle Coquebert
Magdeleine Hutin, la digne héritière de Charles de Foucauld
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement