Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

Jean Paul II, Pape missionnaire par excellence 

Visite du pape Jean Paul II a Ste Anne d'Auray,
Philippe Lissac | Godong
Visite du pape Jean Paul II a Ste Anne d'Auray, le 20 septembre 1996.
Partager

Alors l’on vient de célébrer le 100e anniversaire de la naissance de saint Jean Paul II, le pape François n’a pas hésité à évoquer cet « homme de proximité », lors de sa messe à la basilique Saint-Pierre de Rome, lundi 18 mai dernier. Le Souverain pontife a souligné le charisme évangélisateur de « ce pasteur proche du peuple, des grands et des petits ». 

Le pontife Jean Paul II (1920-2005), canonisé le 27 avril 2014 par le pape François, est considéré aujourd’hui comme l’un des grands papes de mission, prompt à s’approcher de son prochain pour annoncer le Christ. Toute sa vie a été menée au rythme de ces paroles célèbres : « Ouvrez, ouvrez toutes grandes les portes au Christ ! ». Ainsi avait-il exhorté l’Église catholique, le dimanche 22 octobre 1978, lors la Journée missionnaire mondiale à Rome, de sortir de son confort ou de ses retranchements pour aller annoncer la Bonne Nouvelle.

Né à Wadowice en Pologne le 18 mai 1920, Karol Wojtyla entre au séminaire en pleine occupation nazie. C’est dans cette ville, en ces temps difficiles, que « tout a commencé » pour lui, comme il l’avait confié le 16 juin 1999, en y retournant pour la dernière fois de son pontificat. Mais sa mission devait l’amener bien loin de sa Pologne natale…

Un Pape globe-trotteur

Effectuant 104 voyages hors d’Italie et 144 en tout lors de son pontificat, le saint Pape n’a jamais cessé de rencontrer les autorités ecclésiastiques locales, afin de mieux comprendre leurs problèmes. Une fois sur place, il n’hésitait pas à apprendre quelques mots de la langue du pays, que ce soit en philippin, en chinois ou bien en hindi. Effectuant l’équivalent de près de 28 fois le tour de la Terre, le 264e pape poursuivait avec l’ardeur qui lui était propre, la recherche de ses brebis perdues. 

« Saint Jean Paul II est aujourd’hui considéré par le pape François comme un “grand missionnaire de l’Église”, à la ressemblance de saint Paul, sentant “ce feu de Dieu porter en avant la Parole du Seigneur” ».

Saint Jean Paul II est aujourd’hui considéré par le pape François comme un « grand missionnaire de l’Église », à la ressemblance de saint Paul, sentant « ce feu de Dieu porter en avant la Parole du Seigneur ». Auprès des grands dirigeants comme des pauvres et des malades, le Pape polonais prenait toujours soin de ne laisser personne à l’abandon.

Au long de son pontificat, le pape Jean Paul II a également consacré beaucoup de temps aux jeunes adultes. Il a créé les Journées mondiales de la Jeunesse, qui ont lieu tous les 2-3 ans et qui regroupent des milliers de jeunes catholiques du monde entier. Capable de prendre à bras le corps les grandes questions de son temps, il a publié de nombreux enseignements très profonds, notamment sur la théologie du corps. Il évoquait par exemple le sujet de la sexualité sans tabous, afin de porter un regard neuf sur la question et de changer les idées reçues sur l’Église en matière de sexualité. 

Un écrivain missionnaire

Dès 1979, au tout début de son pontificat, Jean Paul II a écrit l’encyclique Redemptoris hominis, où il comparait la mission de l’Église à celle du Christ : « L’Église vit le Mystère du Seigneur (…) et recherche sans cesse les voies pour rendre proches des nations ce Mystère de son Maître et Seigneur ». Il annonçait alors une prochaine encyclique sur la mission. 

Elle est advenu en 1990, fruit d’une longue maturation, et de nombreuses expériences glanées aux quatre coins du globe. Dans Redemptoris Missio, son encyclique portant sur la valeur permanente du principe missionnaire, il donnait des clés théologiques et pastorales pour mettre en œuvre ses premières intuitions. Dès l’introduction de cette encyclique, Jean Paul II, citant saint Paul, donne le cap : « Annoncer l’Évangile en effet n’est pas pour moi un titre de gloire ; c’est une nécessité qui m’incombe » (1 Cor 9,16-17). Un fil rouge pontifical qui continue, encore aujourd’hui, à faire grandir la vocation missionnaire de l’Église.

Prenez part à la mission d’évangélisation avec les OPM