Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le cardinal Tagle attendu à Manille pour un congrès missionnaire

SYNOD2018
Antoine Mekary | ALETEIA
Partager

Le nouveau préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, le cardinal Luis Antonio Tagle, devrait participer à une grande conférence sur la nouvelle évangélisation qui se tiendra aux Philippines les 28 et 29 janvier 2020. Peut-on également s’attendre à un message spécial du pape François à l’attention des participants ?

En décembre dernier, le cardinal Tagle a été nommé responsable de l’organisme de la curie romaine chargé des œuvres missionnaires de l’Église. Dans les tout prochains jours, celui à qui le pape Benoît XVI (2005-2013) avait demandé de prendre en main le gouvernement pastoral de l’archevêché de Manille en 2011 devrait donc rejoindre Rome, à plus de 10.000 km de son pays d’origine.

Aux côtés du pape François au Vatican, le Philippin de 62 ans ne devrait pas chômer. Le souverain pontife devrait autoriser dans les prochaines semaines la publication de la nouvelle constitution apostolique Praedicate evangelium. Lors de son récent discours à la curie, il en a dévoilé certaines grandes lignes. Le cœur de la réforme, a-t-il ainsi expliqué, découle du « premier et plus important devoir de l’Église : l’évangélisation ». Évangéliser est « la grâce et la vocation propre de l’Église », avait à ce titre expliqué le pape Paul VI en son temps, il s’agit de « son identité la plus profonde ».

Il va sans dire donc qu’avec cette nouvelle constitution apostolique, la congrégation du cardinal Tagle devrait gagner du galon. Peut-être même intégrer d’autres dicastères pour en faire l’un de ces « super-dicastères » qui ont déjà été mis en place récemment, tel que celui en charge du service du développement humain intégral, instauré en 2016.

« Qui est mon prochain ? »

Au cours de ce mois de janvier, le cardinal philippin est attendu à Rome pour prendre ses nouvelles fonctions. Le premier déplacement à l’étranger du nouveau responsable curial devrait toutefois le faire revenir à la maison plus rapidement que prévu. Sitôt installé dans ses nouveaux bureaux de l’illustre palais de la Propaganda Fide, à l’extrémité sud de la place d’Espagne, dans le centre historique de Rome, l’ancien archevêque de Manille est en effet attendu dans sa ville natale, Manille, pour participer à la conférence philippine sur la nouvelle évangélisation. C’est du moins ce qu’a confié le responsable de la nouvelle évangélisation de l’archidiocèse en question à l’agence Fides.

Pendant deux jours, les participants à la 7e édition de cet événement se pencheront sur la question : « qui est mon prochain ? », une phrase tirée de l’évangile de saint Luc. La conférence entend ainsi réfléchir sur le thème de la proximité dans le contexte de la culture philippine. Ce sujet a été choisi à l’occasion de « l’année de l’œcuménisme, du dialogue interreligieux et des peuples indigènes », célébrée en 2020 par toute la communauté chrétienne locale.

Chaque année depuis 2013, cet événement rassemble quelque 5.000 évêques, prêtres, religieux et des laïcs. L’objectif de ces catholiques est simple : « renforcer l’amour chrétien pour Jésus et l’œuvre missionnaire ». Pendant deux jours, les 28 et 29 janvier prochains, seront alors organisés des conférences et des ateliers sur les enjeux et les défis posés à l’annonce de l’Évangile à l’époque contemporaine. Le tout, bien entendu, ponctué par des prières, des temps de louange ou d’adoration ainsi que des catéchèses.

En plus de la présence d’un tout proche du chef de l’Église catholique — à l’origine de ce grand rassemblement il y a sept ans — les fidèles pourront-ils compter sur un salut délivré par le pape lui-même ? C’est du déjà vu. A l’occasion de la première conférence sur la nouvelle évangélisation en 2013, le pape François s’était en effet adressé à eux en les invitant à « faire connaître Jésus aux mondes de la politique, de l’entreprise, de la culture, de la science, de la technologie et des réseaux sociaux ». Il leur avait également souhaité « la justice et la paix aux Philippines et sur le grand continent asiatique ». Il n’est donc pas impossible que le cardinal Tagle emporte dans ses valises un message-vidéo du pape pour cette nouvelle édition.

Prenez part à la mission d’évangélisation avec les OPM

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]