Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 03 décembre |
Saint François-Xavier
home iconFor Her
line break icon

Les vertus du « batch cooking », ou l'art de préparer ses plats à l'avance

young woman cooking in the kitchen

Shutterstock - SunKids

Mathilde de Robien - Publié le 17/09/19

Utopie pour les unes, libération pour les autres, le "batch cooking", ou l’art de préparer en une seule fois tous ses repas de la semaine, révolutionne le quotidien de celles qui s’y aventurent.

Littéralement, batch cooking signifie cuisiner en lots, par groupe. Concrètement, c’est passer deux voire trois heures en cuisine le dimanche pour concocter à l’avance des petits plats pour tous les soirs de la semaine. Attention, il ne s’agit pas de faire un gratin taille XXL qui durera toute la semaine ! C’est préparer en même temps, dans une logique d’optimisation, différentes bases que vous n’avez plus qu’à assembler le moment venu. Par exemple, faire cuire une grande quantité de lentilles ou de courgettes, pour les utiliser ensuite dans différents plats. Tout ceci demande une bonne gestion de la conservation des aliments, au réfrigérateur ou au congélateur, avec des petites étiquettes pour se souvenir de la date de fabrication. Une discipline relativement contraignante pour celles qui ne sont pas des adeptes des fourneaux mais dont les multiples avantages font réfléchir à deux fois.

1Un gain de temps

Préparer en une seule fois tous les repas de la semaine fait nécessairement gagner un temps fou. D’une part, vous ne faites plus la queue un soir sur deux à la caisse de la supérette du coin, d’autre part, éplucher et faire cuire dix pommes de terre au lieu de trois ne prend guère plus de temps : les ustensiles sont sortis et la vaisselle reste la même.

2Moins de charge mentale

Qui n’a pas l’esprit pollué, en fin de journée, par la sempiternelle question : « mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire pour le dîner ? » Si dès le dimanche, vos menus sont prêts et vos légumes cuits, vous aurez tout loisir, cinq soirs par semaine, de vous intéresser à autre chose qu’au contenu des assiettes. Une libération psychologique bienvenue en ce temps de rentrée des classes !


SAD,FRUSTRATED,WOMAN

Lire aussi :
La rentrée scolaire, véritable pic de charge mentale : sept idées pour s’en sortir

3Plus de disponibilité

Des gains de temps et de liberté d’esprit qui vous rendent plus disponible pour vos proches. Peut-être même aurez-vous le temps de lire une histoire ou de faire un jeu pendant que le dîner chauffe dans le four. Et forcément, l’ambiance qui était électrique lorsque vous deviez préparer une soupe tout en supervisant les devoirs, un enfant à vos basques, devient tout de suite plus sereine.

4Moins de gaspillage

Les menus sont établis à l’avance, et les courses faites en conséquence. On évite donc ces petits achats improvisés qui finalement restent dans un coin du frigo et se périment sans crier gare. Et tout est savamment étudié pour « récupérer » les aliments au lieu de les jeter : le trop plein de ratatouille est réutilisé dans la tarte du lendemain.

5Des repas sains et équilibrés

Réfléchir à l’avance à ses menus plutôt que de parer au plus facile permet d’élaborer une cuisine beaucoup plus saine. Finis les surgelés et les éternelles pâtes à toutes les sauces, vous avez le temps de cuisiner des légumes de saison et de varier les plaisirs.

Dix plantes remèdes pour l'âme et le corps :
Tags:
alimentationcuisineFamille
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
Mgr Marc Aillet
Reprise des messes : César n’est pas Dieu
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
Domitille Farret d'Astiès
Olivier Giroud a une bonne nouvelle à annonce...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement