Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Anniversaire des apparitions de Cotignac : et si vous preniez Marie chez vous ?

Partager

Alors que l’on fête le 500e anniversaire des apparitions de Cotignac, cette mémoire nous invite à considérer à nouveau notre relation avec Marie. À cette occasion est sorti un petit livret, « Marie et la France », qui propose de redécouvrir l’histoire sacrée de la France avec Marie. Aleteia a posé trois questions à Olivier Bonnassies, l’un des rédacteurs du livret.

Aleteia : La France a-t-elle vraiment un lien particulier avec Marie ? 
Olivier Bonnassies : La France est consacrée à Marie. Beaucoup de saints et de papes ont dit que la France était aimée d’un amour particulier parmi toutes les nations. Depuis Clovis, elle a un lien particulier avec Dieu. Au cœur de cette alliance avec Clovis, il y a une alliance avec Marie, qui était déjà là bien avant Clovis. Marie a accompagné l’histoire de France depuis longtemps, avec des actions étonnantes d’apparitions, d’interventions, de guérisons. C’est un véritable cadeau qu’aucun autre pays n’a eu de façon aussi forte, sauf peut-être l’Italie. La mission de la France est d’être la fille aînée, la première nation catholique, éducatrice des peuples, et de porter la foi catholique aux autres nations.

Lire aussi : Quand la France fut consacrée à Marie

Ce lien privilégié est-il encore d’actualité ?
Après la guerre, le Christ est apparu à Marcel Van et il lui a dit que la France était toujours le pays qu’il aimait particulièrement. Aujourd’hui, nous sommes face à des problèmes liés à la foi, à des sujets de société, d’économie, d’identité, et il y a des chances pour que cela aille de mal en pis. Nous ne savons pas comment reconstruire notre pays dans le bon sens avec Dieu. Or, chacun peut faire quelque chose. Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, qui a été mis à l’honneur par le pape Jean Paul II, a dit qu’il fallait « aller à Jésus par Marie ». Cotignac est le seul endroit où l’Enfant Jésus, Marie et Joseph soient apparus et aient parlé. C’est un petit Nazareth. Regardons le passé, l’histoire de Marie et de la France qui est le fond de notre identité et construisons l’avenir. Il est temps de redécouvrir le lien avec Marie. Chacun peut faire quelque chose.

Comment faire concrètement ? 
Nous pouvons imiter saint Joseph et saint Jean qui ont pris Marie chez eux. Prendre Marie chez soi, cela veut dire se consacrer à elle et qu’elle soit davantage la reine de nos cœurs, de nos familles, de notre pays. Elle peut être reine si de plus en plus de gens la prennent personnellement pour reine en se consacrant à elle, en la priant, en se formant par rapport à elle, en étant missionnaires ou en prenant sa statue chez eux pour l’introniser en quelque sorte dans leur foyer. Tout le monde peut encourager ses voisins à le faire, chacun à son niveau. Nous avons vraiment besoin de renouveler ce lien avec notre mère.

© Marie de Nazareth

Marie et la France, disponible à La Procure et dans les sanctuaires partenaires, 7,80 euros.

En images : Quand les grands saints prient Marie
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]