Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’Avent, un temps privilégié pour donner un nouvel élan à sa paroisse

CHURCH CHRISTMAS
Harald OPPITZ I KNA-Bild I CIRIC
La messe de Noël, un moment de joie et d'unité.
Partager

Période durant laquelle les fidèles se préparent intérieurement à Noël, l’Avent est aussi un temps propice pour faire (re)découvrir la richesse de la foi et de l’Église à celles et ceux qui en sont éloignés.

Noël, fête de la Nativité du Christ, est l’un des temps forts de l’année liturgique. C’est aussi l’une des rares célébrations, avec celle des Rameaux et de Pâques, à laquelle assistent des personnes qui se tiennent habituellement éloignées de l’Église. Mais comment ‘transformer l’essai’ et faire en sorte que ce rendez-vous avec Dieu ne soit plus annuel ou biannuel mais mensuel ou hebdomadaire ? Aleteia s’est posée la question et vous propose quelques pistes pour donner un nouveau souffle à votre paroisse.

L’univers visuel associé à Noël est extrêmement fort. Comme on prépare sa maison en décorant le sapin, en installant une crèche ou en accrochant une couronne de l’Avent sur la porte d’entrée, l’église revêt elle aussi ses habits de fête. Sapins, guirlandes et musique doivent donc également s’inviter autour et dans l’église. Il faut que la magie de Noël se sente et cela passe par des codes communs à tous !

US CHURCH BONAVIA
Jean-Baptiste Bonavia

La messe rorate

Les activités ensuite. Certaines paroisses remettent au goût du jour les messes rorate. De tradition bavaroise, ces messes aux bougies ont lieu très tôt le matin, dans la pénombre. Ce type de célébration permet de passer du rôle du spectateur à celui d’acteur. Elles s’adressent plus à ceux qui ont déjà l’habitude d’aller à la messe le dimanche mais leur caractère insolite (à la lueur des bougies avant l’aurore), qui donne à entrer plus facilement dans le mystère de l’Eucharistie, peut aussi convenir à celles et ceux en quête de sacré. D’autres montent une chorale pendant le temps de l’Avent : cette dernière peut chanter dans la rue et animer marchés et rues commerçantes pendant ces semaines hivernales.

Jeff Geerling CC

Communiquer efficacement

La communication est aussi une des clefs pour réussir à remplir les églises le soir de Noël… et les suivants ! Il faut informer sur les horaires de messe : cela passe par un site web à jour mais aussi par des affiches chez les commerçants, devant la porte de l’église, des bulletins paroissiaux, des tracts distribués sur le marché…

Une équipe de bénévoles pour accueillir

Le jour J, l’accueil des personnes qui participent à la messe est crucial. Aux paroisses de mobiliser des bénévoles pour accueillir et mettre à l’aise chacun ! Personne n’aime retourner à un endroit où il s’est senti comme un étranger. De même, à l’issue de la messe, pourquoi ne pas proposer un vin chaud ou un chocolat pour prolonger ce moment de partage. Former une équipe de bénévoles à l’accueil des nouveaux permet aussi d’avoir des interlocuteurs clairement définis pour ceux qui souhaiteraient maintenir le contact.

Au-delà de proposer de laisser ses coordonnées, l’équipe, en accord avec le prêtre, peut mettre au point un livret présentant les différentes activités proposées dans la paroisse : aumônerie, groupes de prière, préparation au baptême, au mariage mais aussi les activités non liturgiques et sacramentelles des associations chrétiennes qui agissent dans la ville. Elle peut également préparer des petites cartes (une image au recto et une courte prière avec des informations pratiques au verso) qui circuleront au moment de la quête.

KSIĄDZ W TRAKCIE KAZANIA
EAST NEWS

Pour ne pas perdre l’attention de l’assemblée, le prêtre pourra préparer une homélie relativement courte et ne pas hésiter à la prêcher devant des amis laïcs avant la messe ! Au début de son homélie, le prêtre peut également glisser un mot d’accueil délicat afin que chacun se sente accueilli dans cette grande famille. C’est également l’occasion pour le célébrant de rappeler qu’un livret existe au fond de l’église pour laisser ses intentions de prière et ses coordonnées… Concernant les chants, bien sûr, certains sont éculés. Mais quelle joie de reconnaître un air de notre enfance ! Alors, place — aussi — aux classiques « tubes de Noël » !

Que faire des enfants ? Certaines paroisses ont choisi d’installer des tapis et des coussins entre le premier rang et les marches du chœur afin de les y installer, éventuellement avec quelques grands pour s’occuper d’eux. Il faut prévoir de la place pour les familles et les poussettes ! S’il n’y a pas de place pour accueillir, la famille qui ne vient pas d’habitude ne reviendra pas après. S’il y a une école catholique proche de l’église, l’équipe paroissiale doit la solliciter, que ce soit dans la préparation de la messe de Noël mais aussi tout au long de l’année !

Shutterstock

Utiliser ses cinq sens

Plus globalement, il ne faut pas hésiter à laisser des moments de silence tout au long de la messe. C’est une expérience forte de la vie intérieure qui n’est pas facile mais à laquelle chacun est invité. Enfin, encore une fois, la magie de Noël se vit aussi dans la messe : par des fleurs, des petits sapins, des guirlandes de Noël, de l’encens, de beaux ornements… Dieu nous a donné cinq sens, à nous de les utiliser !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]