Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le chapelet n’est pas votre tasse de thé ? Ces autres façons de prier la Vierge Marie

© Shutterstock
Rosaire.
Partager

Le mois d’octobre — le mois du Rosaire — est désormais terminé. Durant ce mois, le pape François nous a invité à réciter le chapelet tous les jours. Peut-être avez-vous ainsi eu l’occasion d’entrer plus profondément dans cette belle prière mariale, ou peut-être était-ce pour vous l'occasion de la réciter pour la première fois. Mais figurez-vous qu’il existe différentes manières de prier la Vierge Marie.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Il est très profitable d’avoir une dévotion continue pour le Rosaire, ou de prendre la résolution de prier le chapelet tous les jours, que cela devienne ou non notre prière préférée. Le Rosaire n’est cependant pas la seule dévotion mariale. Ceux qui luttent avec le chapelet croient peut-être de ne pas aimer véritablement notre sainte Mère. Heureusement, si puissant soit-il, le chapelet n’est que l’une des nombreuses dévotions mariales.

Pensez aux objets de dévotion. Ce sont des moyens simples et efficaces pour honorer notre sainte Mère. Prenez la Médaille Miraculeuse, par exemple. Elle a reçu ce nom parce que de nombreux miracles y sont associés et que de nombreuses grâces sont accordées à ceux qui la portent avec foi. Ou bien le scapulaire de dévotion. Généralement composé de deux petits morceaux de tissu, de bois ou de papier plastifié qui peuvent porter des images ou des textes, cette dévotion carmélitaine exhorte les personnes qui le portent à s’engager dans une vie de prière, et notamment dans une vie de prière mariale. De plus, avoir avec soi un chapelet ou une médaille de la Vierge Marie peut nous rappeler que Notre Mère du Ciel se trouve toujours à nos côtés, et qu’Elle nous conduit vers son Fils.

Autrement, rappelez vous de l’Angelus. Cette belle prière est récitée dans le monde entier à six heures, à midi et à dix-huit heures. Elle est annoncée par les cloches des églises qui invitent les chrétiens à cesser leur travail pour louer le Seigneur. Cette prière dure moins d’une minute et peut ponctuer une journée en invitant au recueillement, comme elle le fait depuis des siècles. Pensez à programmer une alarme sur votre téléphone portable. Elle vous rappellera qu’il est temps de prier l’Angelus. Une sonnerie reproduisant le son des cloches d’une église fera très bien l’affaire, non ?

Moins connues, les litanies de Lorette sont une prière célébrant les différents titres qui ont été attribués à la Vierge Marie au cours des siècles. Elle est caractérisée par la répétition de demandes d’intercession. Le texte invite ceux qui prient à méditer sur le rôle de Marie en tant que Reine des Vierges, Trône de la Sagesse et Mère aimable, parmi les nombreux titres, onze au total, attribués à la sainte Vierge. Chacun des titres énumérés dans la litanie offre matière à méditer sur le rôle de la Vierge Marie dans la vie du Christ, ainsi que dans la sienne.

Dans un autre registre, avez-vous pensé aux processions mariales ? Cela tombe bien, elles sont organisées dans les paroisses du monde entier pour célébrer les différentes fêtes et apparitions mariales. En France, elles ont lieu notamment le jour de l’Assomption et dans les différents lieux de pèlerinage, comme à Lourdes. Pourquoi ne pas prendre l’initiative d’en proposer une à votre curé avec une belle statue, des fleurs et des enfants chantant des hymnes mariaux ?

Pour les plus endurants, vivre l’année liturgique est une belle façon de tourner son regard vers la Vierge Marie en chaque jour de fête et le samedi, jour traditionnellement consacré à la sainte Mère. Le dernier livre de Kendra Tierney (en anglais), The Catholic All Year Compendium, décrit les différentes manières d’honorer Marie (et de nombreux autres saints). Il est particulièrement utile pour ceux qui élèvent des enfants. On pourra citer comme exemple le fait de porter du bleu ou d’avoir un dessert réservé aux jours de fête mariale. Une manière d’enseigner à son cœur à aimer Notre Mère du Ciel d’une manière simple, avec une âme d’enfant.

Enfin, pensez au petit office de la Vierge Marie. Semblable à la liturgie des heures, c’est un cycle de prières bibliques récité par les prêtres et religieux de l’Église. Cette dévotion se compose d’une série de psaumes, de prières et de cantiques centrés sur la Bienheureuse Mère et son rôle dans l’Église. Différents textes sont priés tout au long de la journée, et six offices distincts consacrent chaque jour Jésus à travers Marie.

Alors quelle que soit votre spiritualité, Marie est notre Mère du Ciel. Que vous aimiez prier le Rosaire ou soyiez attachés à d’autres dévotions, vous apprécierez qu’il existe bien des manières d’inviter notre Mère du Ciel dans sa vie de prière.

Découvrez les plus belles représentations picturales de la Vierge du Rosaire en cliquant sur le diaporama :

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]