Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Knock, le Lourdes irlandais

KNOCK
Partager

Au cours de sa visite en Irlande, le pape François se rendra le 26 août au sanctuaire marial de Knock, 39 ans après la visite du pape Jean Paul II. L'occasion de se pencher sur l'un des plus hauts lieux de pèlerinage catholique d'Irlande, où la Vierge Marie est apparue en 1879.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

C’est un geste fort qui va émouvoir plus d’un Irlandais ce dimanche 26 août. Presque quarante ans après la visite du pape Jean Paul II, le pape François se rendra dans le plus célèbre sanctuaire d’Irlande, Knock (Comté de Mayo), connu également sous le nom de « Lourdes irlandais ».

Une apparition mariale retentissante

Le 21 août 1879, quinze personnes âgées de 6 à 75 ans et habitant le petit village de Knock, à l’ouest de l’île, assistent à une apparition de la Vierge Marie. Celle-ci se manifeste au dessus de la corniche de l’église paroissiale du village. À cette apparition mariale s’ajoute celle de deux autres personnes : saint Joseph et saint Jean l’évangéliste. Un cas unique dans l’histoire des apparitions reconnues par l’Église. Figés sous la pluie qui bat son plein, les voyants, en prière, continuent durant deux heures de regarder cette surprenante apparition sans qu’aucun ne soit mouillé par la pluie. L’évènement est retentissant et une commission est rapidement mise en place par l’autorité ecclésiastique qui considère les dépositions des témoins comme « dignes de confiance et satisfaisantes ». Depuis, la dévotion mariale s’est renforcée dans le pays et aujourd’hui, Knock est devenu un haut de lieu de pèlerinage irlandais. Plus d’un million de fidèles se rendent chaque année au sanctuaire.

Le développement du sanctuaire de Knock

À mesure qu’affluaient les pèlerins, le sanctuaire de Knock s’est transformé afin de faciliter les pèlerinages. Situé sur une centaine d’hectares de parcs, il comprend cinq églises dont la chapelle de l’apparition, l’église paroissiale et la basilique de Knock. C’est Mgr James Horan, curé du sanctuaire, qui, cent ans après l’apparition, a pris la décision d’ériger un grand sanctuaire afin de compléter la petite église préexistante. La première pierre est bénie par le pape Paul VI en 1973 et le site est définitivement inauguré le 18 juillet 1979.

La basilique, surmontée d’une haute flèche, repose sur 32 piliers représentant les comtés irlandais. Tout autour, cinq chapelles sont dédiées à Notre Dame-de Knock, à saint Joseph, à saint Jean l’évangéliste, au Sacré-Cœur de Jésus et à saint Colomban. Au centre, sur l’autel, un simple agneau est représenté, rappelant le sacrifice de Jésus mort pour les péchés des Hommes. Une sculpture de la Vierge figure juste à côté. Dans une posture de prière, elle lève les mains au ciel, tandis que saint Jean prêche en tenant les Écritures saintes. Quand à saint Joseph, il est plongé dans un profond recueillement, la tête baissée en signe de respect.

Une visite très attendue

Impatients de rencontrer le Pape sur cette montagne de Marie qu’ils chérissent tant, les Irlandais n’ont pas oublié les mots réconfortants du pape Jean Paul II, le 30 septembre 1979, lorsqu’il s’adressait aux malades présents au sanctuaire, venus dans l’espoir d’une guérison du corps sinon de l’âme : « Rappelez-vous que notre sainte mère Marie est proche de vous, exactement comme elle était proche de Jésus au pied de la Croix. Et elle ne vous laissera jamais seuls ».

Pour découvrir quelques images du sanctuaire de Knock, cliquez sur le diaporama :

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]