Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Ces apparitions reconnues comme « dignes de foi » par l’Église

APPARITION FATIMA
Antoine Mekary | ALETEIA
Partager

Les apparitions font partie des grands mystères de la foi. Certains y croient fermement, d’autres sont moins sensibles à ces phénomènes. Quoi qu’il en soit, pour qu’une apparition privée soit validée par l’Église, elle fait l’objet d’un processus précis.

L’Église déclare « dignes de foi » des apparitions pour lesquelles elle a enquêté parfois pendant de nombreuses années, et dont elle juge qu’elles pourront être porteuses de fruits spirituels pour les fidèles. Pour qu’une apparition soit validée, la première étape est l’approbation de l’évêque du lieu où réside le voyant. Une note émise par le Vatican en 1978 et rendue publique en 2012 décrit les étapes nécessaires pour qu’une apparition soit jugée authentique. Une fois que les étapes sont validées, le Saint-Siège peut, dans certains cas, décréter qu’une apparition ou un message revêt un caractère universel et de ce fait être bénéfique à l’Église toute entière.

L’Église se montre toujours particulièrement prudente en ce qui concerne les apparitions, car ce sont des phénomènes qui sont sujet à caution. Il s’écoule souvent plusieurs années avant que l’Église ne rende son jugement, car les autorités ecclésiales souhaitent observer si les dévotions qui se développent autour des apparitions sont porteuses de fruits spirituels dans la durée et si elles ne mettent pas à mal la foi des croyants.

Voici quelques-unes des 17 apparitions qui ont été, à ce jour, jugées authentiques et dignes de foi par le Saint-Siège.

Kibeho, Rwanda

kibeho-sanctuary.com

Le 28 novembre 1981, une très belle dame se présentant comme « la mère de Verbe » apparaît à une collégienne rwandaise du nom d’Alphonsine. Les visions se poursuivent, mais peu de gens croient la jeune fille. On la prend pour une folle, d’autant plus qu’elle est originaire d’une région où est pratiquée la sorcellerie. Alors elle implore la Vierge d’apparaître à d’autres personnes. En 1982, deux autres jeunes filles sont alors aussi témoin d’apparitions, et ce jusqu’en 1989. La Vierge leur délivre un message de conversion ainsi qu’une exhortation à prier le Rosaire et le chapelet de Notre-Dame-des-douleurs. Beaucoup considèrent que l’une des visions était une prédiction du génocide qui frappera le pays en 1994. Les apparitions sont jugées authentiques en 2001.

Banneux, Belgique

Notre-Dame-de-Banneux © CapitaineCook CC

Le 15 janvier 1933, la Vierge apparaît à Mariette Beco, une fillette de 11 ans. Elle lui dit ces paroles : « Je suis la Vierge des pauvres. » Puis elle lui indique une source et dit : « Cette source est réservée pour toutes les nations, pour soulager les malades. » En tout, la Vierge lui apparaîtra huit fois. Les apparitions sont approuvées par le Saint-Siège en 1952. Dès lors, Banneux devient un haut lieu de pèlerinage, notamment pour les malades et les conversions y sont nombreuses.

Fatima, Portugal

FATIMA MIRACLE OF THE SUN
Public Domain

Le 13 mai 1917, trois petits bergers, Lucia, Jacinta, and Francisco, voient apparaître une belle dame qui leur demande de revenir au même endroit tous les 13 du mois pendant 6 mois. Ils reçoivent de nombreux messages et visions de la Vierge, et le 13 octobre, une grande foule est témoin d’un « miracle du soleil ». Les apparitions sont approuvées en 1930. En octobre 2017, les célébrations du centenaire des apparitions attirent des milliers de personnes.

Knock, Irlande

Alexandr Ivanov - PD

Le 21 août 1879, 15 personnes sont témoins d’une apparition silencieuse de la Vierge Marie, accompagnée de saint Joseph et saint Jean. Derrière eux, les témoins voient aussi un autel sur lequel se tient un agneau avec une croix. La Vierge de Knock ne délivre aucun message, apparaissant dans une position de prière.

L’Église, qui a multiplié les enquêtes sur les événements en 1879 et en 1936, a conclu que les témoins étaient crédibles et que rien au sujet de l’apparition n’était contraire à la foi, même si elle n’a jamais déclaré officiellement son authenticité. Quatre des derniers papes ont contribué à répandre la vénération de Marie à Knock. Pie XII a béni, à Saint-Pierre de Rome, la bannière de Knock et l’a décorée d’une médaille spéciale en 1945, année mariale. En 1960, le pape Jean XXIII a fait parvenir un cierge spécial à Knock. Le 6 juin 1974, le pape Paul VI a béni la première pierre de la Basilique Notre-Dame, Reine d’Irlande. Et le 30 septembre 1979 le pape Jean Paul II est venu en personne à Knock en tant que pèlerin pour le centenaire des apparitions.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]