Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Quel regard les femmes portent-elles sur leur corps ?

HAPPY WOMAN
Photo by Drop the Label Movement on Unsplash
Partager

Selon deux études récentes s’intéressant au rapport que les femmes entretiennent avec leur corps, bon nombre d’entre elles se disent insatisfaites de leur physique. Et cela aurait des répercussions sur leur estime de soi et sur leur manière de saisir les opportunités dans la vie.

Modestie ou manque d’estime de soi ? Seulement 2% des femmes françaises se trouveraient belles ! Les femmes sont beaucoup plus sévères avec leur physique que les hommes ne le sont du leur. Selon un sondage réalisé par un site de rencontres en 2016, les hommes sont globalement plus satisfaits de leur apparence physique et de leur corpulence que les femmes. Conséquence ? Les femmes sont bien plus nombreuses à cacher leurs défauts physiques au quotidien que les hommes. Et tandis que les trois quarts des femmes cherchent à dissimuler la partie du corps qu’elles n’apprécient chez elle pas lors d’un rendez-vous amoureux, ils ne sont que 40% chez les hommes à adopter cette attitude.

Une adolescente sur deux est mal à l’aise avec son corps

Chez les filles âgées de 10 à 17 ans, une jeune fille sur deux ne se sent pas à l’aise avec son corps, selon un rapport de la marque Dove publié en 2017. Le rapport Dove Global Girls Beauté et Confiance 2017, mené par la société londonienne Edelman Intelligence, a interrogé 5.165 jeunes filles de 10 à 17 ans dans 14 pays différents (Inde, États-Unis, Royaume-Uni, Brésil, Chine, Japon, Turquie, Canada, Allemagne, Russie, Mexique, Afrique du Sud, Australie et Indonésie).

« Les résultats indiquent que l’image corporelle reste un problème mondial pour les jeunes filles », explique Phillippa Diedrichs, professeur associé au Center for Appearance Research, Université de l’Ouest de l’Angleterre. « Nous avons encore énormément de travail à faire pour aider les filles à développer la résilience dont elles ont besoin pour surmonter l’impact de la beauté et de l’apparence, et nous devons changer l’environnement social et culturel pour que les filles ne soient pas jugées sur leur apparence. »

Une relation intime entre estime de soi et confiance en soi

Une saine estime de soi conduit à avoir confiance en soi. C’est pourquoi les femmes qui ne s’aiment pas, ont du mal à développer leur confiance en soi, et se privent d’opportunités. Chez les jeunes filles, elles seraient huit sur dix à se priver de certaines activités en raison d’un complexe physique, et à succomber aux pressions de beauté et d’apparence véhiculées par la société. En effet, alors que les femmes sont de plus en plus conscientes du rôle des médias dans la création d’idéaux de beauté inaccessibles, seules celles qui ont une estime corporelle élevée semblent être en mesure de résister à ces pressions.

Cependant, le rapport se clôt sur une note encourageante : huit jeunes filles sur dix (82%) pensent qu’elles ont quelque chose de beau.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]