Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Pourquoi l’Alléluia n’est pas chanté pendant le Carême ?

HALLELUJAH
By Anita Patterson Peppers | Shutterstock
Partager

L’Alléluia est chanté habituellement avant la lecture de l’Evangile pendant la messe. Sauf pendant le Carême, temps d’attente et de repentir.

Alleluia signifie littéralement « louez le Seigneur ». Il renvoie donc à l’allégresse des fidèles. On peut donc bien comprendre que l’Eglise, dès son instauration, au IVème siècle, l’ai omis pendant toute la durée du Carême qui est un temps de pénitence et d’abstinence préparant à la fête de Pâques.

Cette acclamation a été introduite par Saint Damase pour le temps pascal, puis son utilisation a été élargie à toutes les messes, y compris pour les défunts, par saint Grégoire le Grand, avant d’en être supprimée ainsi que pendant la période de Carême. Au Moyen Age, avant le commencement du Carême, on faisait ses adieux à l’Alléluia comme à un ami qu’on ne doit plus revoir avant longtemps.

Pendant le temps du carême, l’Alléluia est remplacé par une autre acclamation, un trait – genre de psaume – que l’on trouve dans le recueil des chants grégorien (Graduel), ou par un verset avant l’Evangile. Mais outre la raison spirituelle liée à la dimension pénitentielle du Carême, « on peut y voir une pédagogie de l’Église pour éviter une lassitude que peut engendrer une trop grande routine de la liturgie », soulignent les spécialistes.

Pas de Gloria non plus

Ces acclamations revêtent aussi des formes variées : avec plusieurs versets, avec un seul verset propre au dimanche, avec une acclamation brève qui répond à chaque verset etc… L’important est d’en conserver la dimension d’acclamation. Il est également possible d’utiliser Le terme « maranatha », mot araméen qui signifie littéralement « Notre Seigneur, viens », né dans les premières communautés chrétiennes de la région palestinienne.

Comme l’alléluia, le Gloria (ou Gloire à Dieu) revêt indubitablement un caractère festif, enjoué, telle une joyeuse acclamation et ne peut dont être présent pendant la période de Carême. Cette hymne exprime les quatre fins de la Messe : adoration de Dieu, l’action de grâce, le pardon des péchés et la remise des peines ainsi que la demande de nouvelles grâces. Elle a été introduite au IIème siècle dans la messe de la nuit de Noël, avant d’être généralisée aux messes des dimanches, à partir du VIème siècle. Au départ seuls les évêques pouvaient  la dire puis elle s’est étendue à tous les prêtres.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]