Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Et si vous pouviez parler avec votre ange gardien tous les jours ?

Partager

Nous avons tous un ange gardien que Dieu a placé à côté de nous pour nous soutenir, nous défendre et nous accompagner au quotidien. Mais comment accueillir sa présence au sein de notre vie ?

La foi enseigne que les anges sont des créatures spirituelles, des personnes constituées d’une intelligence et d’une liberté. Lorsque les anges ont accepté le plan d’amour de Dieu sur eux, leur semi-éternité (puisqu’ils sont créés) se passe à louer celui qui les comble (comme nos saints à nous) et, en outre, à prendre part au gouvernement des hommes, selon les dispositions de la Providence. Ils s’occupent de nous, en général et en particulier, et nous savons qu’un ange est député à notre garde. Mais pouvons-nous entrer en contact avec lui ?

À quoi sert notre ange gardien ?

Le travail de notre ange gardien consiste à faciliter notre marche vers le Ciel. C’est-à-dire à nous donner de voir Dieu en toutes choses et de le choisir de préférence à tout. Il ne consiste pas en une sorte d’assurance vie. L’ange n’empêche pas un pépin, ni une maladie, ma propre mort, une erreur de jugement. Il ne m’empêche pas d’agir en agissant à ma place.

Il donne de m’appliquer à mon action, et sa signature est de s’effacer au maximum pour me laisser l’impression d’avoir tout fait. Il éduque à la responsabilité en me rapprochant de Dieu. Un tel effacement a pour conséquence de nous dissimuler toute forme d’apparition visible et même de relation intérieure. Cela tombe bien, puisque sont déclarés « heureux » par Jésus ceux qui croient sans voir.

Parler et prier son ange gardien

Le monde invisible, toutefois, n’est pas inactif. Nous sommes invités, non pas à rêver aux anges (rêves qui nous ressemblent de façon troublante) mais à prier les anges, et chacun le sien. Ce n’est rien enlever à Dieu que de prier ceux qu’il a délégués à notre escorte. C’est, au contraire, le remercier pour sa magnificence. 

Alors n’hésitez pas à l’importuner chaque matin, de concert avec une élite de saints qui nous sont chers, et à nous recommander à Dieu par son intermédiaire. On a le droit de prier ceux qui prient pour nous. Il n’est pas bon qu’un ange reste inactif. Et qui sait, à force de lui parler, de se comparer à lui, de le faire « complice » de nos bonnes actions, peut-être fera-t-il la grâce de nous faire ressentir sa présence prévenante.

Thierry-Dominique Humbrech

En images : la hiérarchie des anges
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]