Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 24 juin |
Saint Jean Baptiste
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Qu’entend-on par “messe tridentine” ?

WEB2-MASS-MESSE-TRIDENTINE-shutterstock_507227950.jpg

Shutterstock I Thoom

Valdemar de Vaux - publié le 10/06/24

Dans les discussions sur la question liturgique, courantes dans l’Église de France, il n’est pas rare d’entendre parler de "messe tridentine". À quoi cette expression renvoie-t-elle ? Explications.

1
Origine de l’expression

L’adjectif “tridentin” fait référence au concile qui s’est tenu dans les Alpes italiennes, à Trente, entre 1545 et 1563. Assez peu préoccupés par la liturgie, puisqu’il s’agissait principalement d’élaborer une théologie du salut capable de répondre aux thèses luthériennes et de continuer la réforme de l’Église, les pères ont quand même pris une décision en la matière. L’imprimerie ayant favorisé dans les décennies précédentes la prolifération de livres liturgiques, le concile a voulu unifier le rite romain autour d’un missel, promulgué par le pape Pie V en 1570. Ne demeurent alors, à côté de ce rite majoritaire, que les rites pouvant se prévaloir d’une antiquité d’au moins deux siècles (rite ambrosien, rite cartusien, rite mozarabe, rite dominicain…).

2
Messe selon le missel de 1962

Aujourd’hui, l’expression renvoie à la messe dite avec le missel de 1962, sixième édition du missel tridentin, qui n’a subi que peu de modifications. L’appellation est en partie erronée puisque le concile de Trente n’ayant fait des changements que mineurs dans la liturgie, la célébration de ce rite remonte aux premiers siècles pour sa structure et ses textes fondamentaux, réformés en partie sous Charlemagne et durant ce que l’on appelle communément la réforme grégorienne.

3
Caractéristiques de la liturgie ancienne

Dans la célébration de la messe avec le missel de 1962, la liturgie, célébrée en latin et vers l’est, d’où naît le jour symbole de résurrection, met l’accent sur le Sacrifice du Christ qui nous sauve. Dans une compréhension organique de l’Église, le prêtre est vraiment le médiateur et porte la prière des fidèles, donnant lieu à des décalages entre ce que chacun fait et des moments de silence importants durant lesquels le prêtre s’adresse à Dieu comme dans la liturgie du temple de Jérusalem, derrière le rideau du Saint des saints. C’est ainsi que le canon (la prière eucharistique) est prononcé dans un silence sacré.

4
Qui la célèbre ?

Depuis Traditionis custodes, motu proprio écrit par le pape François en 2021, l’usage de cette messe est restreint. Peuvent la célébrer les prêtres autorisés par leur évêque et missionnés pour cela ou bien tout prêtre autorisé expressément par Rome. La liturgie ancienne est aussi en vigueur dans les communautés anciennement autorisées à le faire par les papes Jean Paul II et Benoît XVI : Institut du Christ-Roi, Fraternité Saint-Pierre, Institut du Bon Pasteur, abbaye Notre-Dame de Fontgombault et ses filles, abbaye Sainte-Madeleine du Barroux…

5
Autres noms

On parle aussi souvent de “messe saint Pie V”, de “messe selon le missel de Jean XXIII”, de “messe en latin”, de “messe tradi”, de “liturgie ancienne”, de “messe de toujours”, de “forme extraordinaire du rite romain”… L’appellation rigoureuse est : “messe dite selon le missel de 1962”.

Tags:
Concile Vatican IILiturgieMesse
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement