Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 20 mai |
Saint Bernardin de Sienne
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Joseph, un saint que l’on peut fêter trois fois

"Saint Joseph with the Infant Jesus," by Guido Reni, c 1635, Detail

Wikipedia | Public Domain

Mathilde de Robien - publié le 30/04/24

Saint Joseph peut être fêté trois fois dans une année : le 19 mars, comme époux de la Vierge Marie et patron de l’Église Universelle, le 1er mai comme patron des travailleurs et fin décembre comme "chef" de la Sainte Famille.

Si la Vierge Marie est fêtée une dizaine de fois dans le calendrier liturgique, saint Joseph bénéficie de deux jours de prière liturgique – le 19 mars et le 1er mai -, auxquels on peut ajouter la fête de la Sainte Famille.

19 mars
Époux de la Vierge Marie et patron de l’Église

MARIAGE-DE-LA-VIERGE-DE-GIOTT.jpg
Fresque de GIOTTO :Le mariage de saint Joseph et sainte Marie à la Chapelle Scrovegni, Padoue

La fête la plus importante dédiée à saint Joseph est celle du 19 mars. Il s’agit d’une Solennité, le degré supérieur dans la célébration des fêtes, avant la fête et la mémoire. Une date fixée par le bienheureux pape Pie IX qui proclame saint Joseph patron de l’Église universelle le 8 décembre 1870, par le décret Quemadmodum Deus : “De même que Dieu établit le Patriarche Joseph, fils de Jacob, gouverneur de toute l’Egypte, pour assurer au peuple le froment nécessaire à la vie, ainsi, lorsque furent accomplis les temps où l’Eternel allait envoyer sur la terre son Fils unique, pour racheter le monde, il choisit un autre Joseph dont le premier était la figure ; il l’établit seigneur et prince de sa maison et de ses biens ; il commit à sa garde ses plus riches trésors.” Saint Joseph a eu pour mission de veiller sur Marie et Jésus. Et de la même manière qu’il a veillé sur eux, il continue à veiller sur l’Église universelle dont il est le patron.

1er mai
Joseph artisan

saint joseph

En 1955, soit 85 ans après la proclamation de Joseph comme patron de l’Église Universelle, le pape Pie XII institue la fête de saint Joseph artisan, ou “travailleur”, le 1er mai. Une mémoire facultative qui célèbre le travail de Joseph comme charpentier. Par son métier, il a en effet subvenu aux besoins de sa famille. Et en transmettant son savoir-faire à son fils Jésus, il l’a éveillé à la vie des hommes. Il est le saint patron des travailleurs, et plus particulièrement des charpentiers et des menuisiers. “Le rapport avec le travail est un aspect qui caractérise saint Joseph et qui est mis en évidence depuis la première Encyclique sociale, Rerum novarum, de Léon XIII”, souligne le pape François dans Patris corde. “Saint Joseph était un charpentier qui a travaillé honnêtement pour garantir la subsistance de sa famille. Jésus a appris de lui la valeur, la dignité et la joie de ce que signifie manger le pain, fruit de son travail.”

Fin décembre 
Chef de la Sainte Famille

La fuite en égypte

S’il ne s’agit pas d’une fête spécifiquement dédiée à saint Joseph, la fête de la Sainte Famille permet néanmoins de célébrer une troisième fois dans l’année l’époux de Marie et le père adoptif de Jésus. Le dimanche après Noël, ou le 30 décembre si Noël tombe un dimanche, l’Église fête la Sainte Famille, fête liturgique instituée en 1893 et étendue à l’Église universelle en 1921. Ce n’est qu’en 1969, après le Concile Vatican II, qu’elle est rattachée à la fête de Noël. Une dévotion qui s’est d’abord développée au Canada au XVIIe siècle, grâce à saint François de Laval, premier évêque de Québec, à la suite des miracles de Cotignac.

Traditionnellement, Joseph est représenté comme le chef et le protecteur de la Sainte Famille. Sa mission a consisté à guider et protéger les deux plus grands “trésors” de l’Église, selon les termes de Bossuet : Marie et Jésus. Le pape François le désigne comme “le vrai “miracle” par lequel Dieu sauve l’Enfant et sa mère” (Patris corde). “Le Ciel intervient en faisant confiance au courage créatif de cet homme qui, arrivant à Bethléem et ne trouvant pas un logement où Marie pourra accoucher, aménage une étable et l’arrange afin qu’elle devienne, autant que possible, un lieu accueillant pour le Fils de Dieu qui vient au monde (cf. Lc 2, 6-7). Devant le danger imminent d’Hérode qui veut tuer l’Enfant, Joseph est alerté, une fois encore en rêve, pour le défendre, et il organise la fuite en Égypte au cœur de la nuit (cf. Mt 2, 13-14).” Honorons donc également saint Joseph pour sa force et son courage comme chef de famille.

Découvrez aussi les plus belles pensées de Jean Paul II sur saint Joseph

Tags:
ÉgliseSaint JosephSainte Famille
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement