Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 21 avril |
Saint Anselme de Cantorbéry
Aleteia logo
Tribunes
separateurCreated with Sketch.

Jeux olympiques : réconcilier corps et âme, l’ambition d’Holy Games

JO-PARIS-2024-shutterstock

Shutterstock I Freer

Isabelle de Chatellus - François Morinière - publié le 25/03/24

Réconcilier corps et âme, c’est l’ambition du projet Holy Games, le programme de mobilisation de l’Église catholique pour accompagner le monde du sport pendant les Jeux olympiques de Paris. Membre fondateur, François Morinière présente avec Isabelle de Chatellus, directrice du projet, les initiatives auxquelles tous les catholiques sont conviés.

MMA, trail, salle de musculation, e-sport : voici les nouvelles formes de sport qui font le plein aujourd’hui. Les jeunes peinent à regarder un match de football de 90 minutes et la technique du tennis est remplacée par le padle jugé plus ludique. Le sport est-il en train de perdre son âme ? Certainement pas ! Reprenons notre souffle ! Nous sommes 80% à vivre, pratiquer, regarder, vibrer à travers le sport : du sportif du dimanche, au sportif de canapé en passant par le sportif professionnel, toutes les nouvelles formes de sport sont bien l’expression d’un besoin accru d’expression de notre vitalité par le sport, mais comment, en chrétien, vivre ces nouvelles formes de pratiques ?

Réconcilier corps et âme, c’est bien l’ambition du projet Holy Games, le programme de mobilisation de l’Église catholique pour accompagner le monde du sport. Ce projet est la suite logique de l’intérêt porté par l’Église au sport depuis le milieu du XIXe siècle à travers les patronages catholiques. Mais pas seulement. Il faut bien se rappeler que le Vatican est à l’origine des premiers jeux paralympiques de l’histoire (en 1905 au Vatican) et que c’est Jean-Paul II, pour qui le sport était “un don de Dieu”, ou encore “un signe des temps”, qui institua en 2004 au Vatican une section “Église et sport”. L’équipe officielle du Vatican, l’Athletica Vaticana, espère bien participer aux jeux de Los Angeles !

Dernier échauffement avant les Jeux, sous le signe de la paix

Holy Games, appuyé par le Saint-Siège, déploiera son action pendant les Jeux de Paris selon quatre axes (spiritualité, solidarité, mission et éducation), le pape François lui-même rappelant que le “sport peut être une occasion de rencontre, de formation, de mission et de sanctification”. Mais avant cela, c’est bien sous le signe de la paix qu’Holy Games souhaite insuffler la mobilisation des sportifs chrétiens, comme un dernier échauffement avant les Jeux.

Un premier rendez-vous est donné à tous pour le Paris Église Tour, dimanche 28 avril, une course de 10 km (ou marche de 5 km) à travers dix églises emblématiques de la capitale depuis le parvis de Notre-Dame de Paris pour porter des intentions de paix et de fraternité pour notre monde. Puis ce sera le grand rendez-vous du 8 mai, jour d’arrivée de la flamme olympique en France : à l’appel de tous les chrétiens, le Stade Pierre-de-Coubertin (Paris XVIe) sera ce jour-là le lieu d’une grande célébration œcuménique pour mettre les Jeux sous la bénédiction du Seigneur à travers des temps de louange, témoignage de sportifs, tournoi de futsal… souffle de paix qui sera porté tout au long du parcours de la Flamme, les diocèses étant invités à proposer des veillées et relais pour la paix, dont le point d’orgue sera la messe des nations célébrée le 19 juillet, jour de la trêve olympique en l’Église de la Madeleine et signe de l’ouverture des Jeux.

Accompagner spirituellement les sportifs

La Madeleine et sa chapelle Notre-Dame-des-Sportifs, inaugurée en septembre dernier, est d’ores déjà l’incarnation de la nouvelle aumônerie nationale du sport qui vise à répondre à la première mission de l’église : accompagner spirituellement les sportifs. Un enjeu de taille, dont l’intuition fut partagée dès les origines par Pierre de Coubertin puisqu’une messe d’ouverture des JO avait été célébrée en 1896 à Athènes. Encore aujourd’hui le CIO demande au pays hôte une aumônerie sur le village. Pendant les Jeux, outre cette aumônerie — désormais multiconfessionnelle —, l’ambition sera de proposer au grand public des messes dans toutes les langues pour accueillir les 15 millions de visiteurs venus de 206 nations.

La solidarité, l’en-jeu premier 

Mais la première préoccupation d’Holy Games est bien de permettre aux plus fragiles de vivre les Jeux. Des “Friends zones”, lieux dédiés aux personnes en précarité permettront, outre un repas partagé de vivre des temps sportifs fraternels et même d’accéder aux épreuves olympiques.

Pendant les Jeux paralympiques se sont les personnes en situation de handicap qui pourront vivre avec des valides la “route extra-ordinaire” : douze jours de fête et de fraternité inédits animés par douze associations liées au handicap au plus près des sites officiels.

Relier sport et culture

L’éducation par le sport et le lien évident entre les valeurs du sport et la foi chrétienne seront mis en avant dans les églises à travers des expositions, concerts et bien sûr des visites patrimoniales proposées au grand public : notamment dans l’Église de la Madeleine, lieu central de la mobilisation à Paris. ” Que votre lumière brille devant les hommes !”(Mt 5, 16.) L’été prochain, Paris et de nombreuses villes de France seront donc un grand terrain de jeu et surtout un champ immense de mission. À l’appel d’Holy Games, de nombreux mouvements ont répondu à l’appel pour animer les paroisses (37 paroisse Holy Games en Ile de France) : Anuncio, Cap Missio, la communauté Saint-Martin, les salésiens, les jésuites, les dominicains, Ain Karem, Regnum Christi… 

Et ce sont désormais 2000 jeunes qui sont attendus pour faire briller la flamme d’espérance et de charité et accompagner Holy Games à travers deux routes d’été : des sessions inédites qui apporteront la lumière au cœur du plus grand événement sportif de l’histoire jamais organisé en France. Sport et foi, corps et âme : une espérance à insuffler dans notre monde !

Ces légendes du sport sui rendent grâce après un exploit sportif :

Tags:
Jeux olympiquesParisSport
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement